Quand Internet s'empare de Charlie...

Montage d'images qui ont fait le buzz sur la toile
Montage d'images qui ont fait le buzz sur la toile

Depuis l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo mercredi 7 janvier, Internet s'est mobilisé à sa façon : slogan #JeSuisCharlie, détournements d'images de Nicolas Sarkozy, lancements de manifestations, application, … Florilège de ce qui bruite sur la toile ces derniers jours.  

dans

Un slogan

Tout a commencé par un « Je suis Charlie » écrit en blanc sur fond noir. Une phrase qui sonne comme un slogan lancé sur Twitter par Joachim Roncin, directeur artistique et journaliste musique du magazine Stylist. Ses mots lancés de manière spontanée sur les réseaux sociaux ont rapidement été repris par les internautes avec le mot clé #JeSuisCharlie. 

pic.twitter.com/5hr2brBJQt

— joachim (@joachimroncin) 7 Janvier 2015


Ces mots, devenus un signe de ralliement, sont descendus dans la rue dimanche 11 janvier pour de la marche républicaine et jusque sur les tapis rouge d’Hollywood lors de la cérémonie des Golden Globes à Los Angeles.  

align="center"> lang="fr">

#JeSuisCharlie "nous venons du Brésil !" pic.twitter.com/srfQC7yK1M

— Vaillant Frantz (@VaillantFrantz) 11 Janvier 2015



Clooney at the Globes: 'We will not walk in fear. Je suis Charlie' pic.twitter.com/VxNF0ZQ5fP #GoldebGlobes #JeSuisCharlie via @AFPceleb

— AFP Photo Department (@AFPphoto) January 12, 2015


Je tu il est nous sommes Charlie


Le slogan repris sur des produits dérivés s'est aussi transformé en application pour téléphone créé par le quotidien régional français Nice Matin. Son utilité ? Tout est expliqué sur le site d'achat d'applications d'Apple :"Parce que "Je suis CHARLIE" est devenu le symbole de la liberté d'expression, quelles que soient vos croyances, votre pays et vos opinions, téléchargez l'app "Je suis CHARLIE" et marquez simplement votre position sur la mappemonde.
Mais les 4 millions de personnes dans les rues dimanche téléchargeront-ils cette application gratuite ?
Capture d'écran de l'application
Capture d'écran de l'application

Où sont les femmes ?



La marche de dimanche a aussi apporté son lot de commentaires et de détournements d’images.
 

D'abord repéré par le site hébraïque Walla! ainsi que Rue89, le rédacteur en chef Xavier de La Porte constate une anomalie sur la photo officielle des chefs d’Etat défilant dimanche qui a été publiée dans le journal israélien Hamevasser. “D’abord, on a cru qu’il manquait seulement Angela Merkel, écrit le journaliste. Y aurait-il des motifs politiques ? Est-ce parce qu’elle est allemande ? (…) Et puis, à y regarder de plus près, Angela Merkel n’est pas la seule à avoir disparu : la maire de Paris, Anne Hidalgo, aussi. Leur point commun : être des femmes.
Capture d'écran de la photo officielle et de celle publiée dans le journal hébraïque, clichés repérés par le site Walla !
Capture d'écran de la photo officielle et de celle publiée dans le journal hébraïque, clichés repérés par le site Walla !

De fait, chancelière allemande à droite de François Hollande a ainsi été effacée tout comme la maire de Paris Anne Hidalgo, à gauche de Jean-Claude Junker. La photo a donc été retouchée pour ne laisser apparaître que des hommes en première ligne car le journal ultra orthodoxe israélien “considère la représentation des femmes comme indécente”, souligne le journaliste de Rue89.  

En réponse, le site internet irlandais satirique Waterford Whispers a publié une photo retouchée sur laquelle ne figure que les trois femmes présentes au premier rang de cette photo officielle. Une manière de rappeler la faible représentativité des femmes en politique. 
Image retouchée par le site satirique irlandais Waterford Whispers
Image retouchée par le site satirique irlandais Waterford Whispers

Fiente de pigeon


Dimanche, l’atmosphère est solennelle en tête de la marche républicaine. François Hollande salue dans le cortège les survivants de Charlie Hebdo jusqu’à ce qu’il s’arrête plus longuement devant Patrick Peloux, médecin urgentiste et collaborateur du journal. Pendant que le président lui donne une accolade, les téléspectateurs découvrent, derrière eux, en direct que le dessinateur Luz est pris d’un fou rire. Rapidement, certains internautes comprennent que c'est en fait...une fiente de pigeon tombée sur l’épaule du président français ! Comme un clin d’oeil des copains tués quelques jours plus tôt qui fait bien rire l’équipe de Charlie Hebdo. 

Hollande reçoit un fiente de pigeon lors de la marche republicaine: http://t.co/ZeDE0WiP6p -Charlie et sa bande ont envoyé un signe ;-)

—  eden ?? (@edensissi) January 12, 2015


Le dessinateur Luz, auteur du dessin de Une du numéro de Charlie Hebdo paru après l'attentat, revient sur cet épisode sur France Inter ce mardi matin: "Hollande, je veux le garder! Parce qu'il nous a fait rire dans un moment pareil. Il peut venir à la rédaction quand il veut. C'était la plus belle des blagues (...) qui nous a sorti de cette chape d'émotion, de cette chape de symbolisme et dont on va avoir du mal à sortir, mais on tient bon !"



Ma place sur la photo


La photo officielle des chefs d’Etat étrangers a décidément fait beaucoup parler d’elle. L’ancien président français Nicolas Sarkozy n’a semble-t-il pas voulu respecter l’ordre protocolaire jusqu’au bout. Relégué deux rangs derrière le président français Hollande dans le cortège des officiels, il s’est progressivement rapproché du premier rang aux côtés des chefs d’Etats étrangers pour gagner sa place sur la photo.      
Capture d'écran de l'article de Paris avant et après correction
Capture d'écran de l'article de Paris avant et après correction

Un glissement commenté notamment par Paris Match sur son site internet. Le magazine titrait dans un article publié sur internet : « Comment Sarkozy s’est invité sur la photo » mais qui a été rapidement corrigé pour devenir « Les coulisses d’une photo historique ».  

La toile s’en empare. Cela devient rapidement sur Twitter #Jesuisnico ou le mot clé qui se moque de Nicolas Sarkozy. Des internautes s'amusent à coller son portrait par montage sur des photos qui ont marqué l’histoire. Le tumblr Je suis nico est lancé. 


Le dessinateur belge Kroll croque ce moment dans son dessin pour le journal belge Le Soir. On y voit les chefs d’Etats étrangers autour de François Hollande, et puis, derrière, disparaît l’ancien président qui tend au-dessus de sa tête le panneau « Je suis Sarkozy».

Une


Lundi soir après le bouclage du prochain numéro de Charlie Hebdo, sa Une a été publié sur le compte Twitter du quotidien Libération qui accueille dans ses murs l’équipe du journal satirique. 

Mahomet en une du «Charlie Hebdo» de mercredi http://t.co/2JGWBH2Qpz pic.twitter.com/1AzjFiFvmL

— Libération (@libe) 12 Janvier 2015


Solidarité

D’autres titres de magazines ont publié des Unes de soutien à leurs collègues de Charlie Hebdo. 

L’autre journal satirique Siné mensuel appel à acheter Charlie hebdo :

Direct - «Siné mensuel» sort une édition spéciale appelant à acheter «Charlie Hebdo», mercredi http://t.co/5ThB0s5YI9 pic.twitter.com/vNP5gl731k

— Libération (@libe) 13 Janvier 2015


Spirou publie aussi un numéro aux couleurs de « Je suis Charlie » pour une édition spéciale :

Même Spirou est #JeSuisCharlie pic.twitter.com/V9mqE90DVV

— Vivien Vergnaud (@Vivien_Vergnaud) 12 Janvier 2015


Témoignages

Dans le monde entier des téléspectateur et internautes de TV5MONDE ont partagé des messages sur les réseaux sociaux à propos de Charlie Hebdo.