Le volcan islandais

Ils sont formidables ces Islandais. Certes, avec ses 320 000 habitants seulement, pas question de considérer la petite île de l'Atlantique Nord comme autre chose qu'un laboratoire. Mais justement, quel laboratoire ! Qu'on en juge.

dans
Les Islandais ont été les premiers à se rebeller contre la façon dont le gouvernement a géré la crise économique et financière, en déclarant qu'ils ne voulaient payer ni pour les banquiers ni pour la classe politique. Aujourd'hui, de l'Espagne à la Grèce, et peut-être demain la France, on les imite.

Ils veulent faire de l'île un paradis de la liberté de la presse et de la protection des sources - en un mot, de la démocratie, avec des mesures idoines. Face aux attaques contre Internet ou Wikileaks, on peut dire qu'ils sont bien inspirés de vouloir protéger le journalisme d'investigation.

Mieux encore : l'île a décidé, il y a quelques mois, de passer une loi ayant pour effet de bannir tout trafic humain, dont la prostitution et même les bars topless. Encore une avancée remarquable. Mais c'est vrai qu'il y a quasiment autant d'hommes que de femmes élus au Parlement et que le mouvement féministe (et le parti qui lui est affilié) y est particulièrement bien représenté. Sans oublier la première ministre, officiellement lesbienne....

Et aujourd'hui, la petite île réussi un nouveau tour de force : 25 femmes et hommes on été désignés par le parlement (après une élection annulée au suffrage universel) pour rédiger une nouvelle Constitution.



Lysiane J.Baudu

Ancienne grand reporter à La Tribune, Lysiane J. Baudu a rencontré, pendant ses 20 ans de journalisme international, des femmes du monde entier.

Ces "rencontres" feront l'objet de billets, qui lui permettront de faire partager ses impressions, ses analyses, son ressenti au contact de ces femmes, dont l'action professionnelle fait sens pour toutes les autres, de même que pour la société.