A la une

Venues d'Afrique ou d'Asie, les domestiques employées au Liban sont déterminées à se faire entendre.
En janvier 2015, le premier syndicat des travailleurs domestiques au Moyen-Orient a vu le jour au Liban. Cinq mois après, il n'est toujours pas reconnu légalement. Rencontre avec ces femmes du Cameroun, des Philippines ou du Sri Lanka qui se battent pour leur existence légale.
Partager: 
Ajouter un commentaire
<strong>Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. </strong>
En finir avec les droits de l'Homme ? Bien sûr que non. Pas sur le fond. Mais sur la forme ? Au nom de l'égalité entre les sexes,...
Partager: 
Ajouter un commentaire
Les talons réglementaires de… Monica Bellucci à Cannes, le 8 mai.
Les talons hauts ne sont pas obligatoires sur le tapis rouge cannois selon son grand organisateur, Thierry Frémaux, même s'il a...
Partager: 
Ajouter un commentaire
Sur la page Facebook "Ma dignité n'est pas dans la longueur de ma jupe". 
En solidarité avec une étudiante qui n'a pas été autorisée à passer son examen à  la faculté d'Alger en raison de sa robe « trop...
Partager: 
Ajouter un commentaire
Le président tchétchène soutient un mariage forcé. 
Kheda Goylabiyeva, une adolescente tchétchène de 17 ans, a été contrainte d’épouser un chef de la police de son pays. Le tout...
Partager: 
Ajouter un commentaire
<div>
	Des manifestations anti-avortement ont lieu régulièrement au Maroc. Ici, en octobre 2012 près de la ville de Tétouan, dans le nord du pays.</div>
Au terme d'un vif débat sur le fléau des avortements clandestins dans le royaume, le Maroc devrait autoriser l'avortement dans de...
Partager: 
Ajouter un commentaire
Ayelet Shaked, le 24 février 2015 à Tel Aviv.
A peine nommée, Ayelet Shaked, nouvelle ministre de la Justice d’Israël, essuie déjà le feu des critiques. A la fois pour ses...
Partager: 
Ajouter un commentaire
Les ouvrières birmanes manifestent depuis juillet 2014 contre des patrons véreux venus des pays voisins, et contre leur gouvernement
Les femmes ne se laissent plus faire. Salaires bas, conditions de travail médiocres, patrons indélicats, elles sont sur tous les fronts pour sauver leur emploi. Des luttes qui les conduisent aussi à réclamer plus d'émancipation.