Au Canada, la pilule abortive finalement autorisée

La pilule abortive est autorisée au Canada après trois ans de test.
La pilule abortive est autorisée au Canada après trois ans de test.
©Thinkstock/Jaykayl

Sur prescription d'un médecin, les Canadiennes pourront maintenant bénéficier de la pilule abortive souvent connue sous le nom de RU-486. Une décision qui intervient plus de 25 ans après son autorisation en France.

dans

La RU 486 - à ne pas confondre avec la pilule du lendemain - permet de ne pas recourir à l'avortement chirurgical et d'interrompre une grossesse non désirée, inférieure à cinq, voire sept semaines selon les pays où elle est prescrite.

Au Canada, cette délivrance de la pilule abortive sous le nom de Mifegymiso pourra se faire jusqu'à 7 semaines maximum, selon le relevé de décisions sur le médicament, a-t-on appris jeudi 30 juillet auprès du ministère de la Santé.

Santé Canada a reçu depuis décembre 2012 la demande de mise en marché du médicament de l'entreprise Linepharma International, et a depuis effectué des tests pour s'assurer de l'efficacité et de l'innocuité des deux molécules composant le produit avant de le rendre disponible.

«La décision d'autoriser (le RU-486) pour le marché canadien a été prise à la suite d'un examen détaillé des données fournies par le promoteur appuyant la sécurité, l'efficacité et la qualité du produit», a indiqué le ministère de la Santé dans son rapport.

«Les canadiennes vont enfin avoir accès à l'étalon or de l'interruption volontaire de grossesse», s'est félicité dans un communiqué Vicki Saporta, présidente de la Fédération nationale pour l'avortement.

Près de 60 pays ont autorisé la vente de cette pilule abortive depuis sa légalisation en France en 1988. La Suisse a admis son utilisation le 1er novembre 1999 et les Etats-Unis en 2000.