Terriennes

Au Canada, X, le sexe neutre officiel sur les passeports pour les transgenres

<p>Jenna Talackova, mannequin canadienne, qui obtint au terme d'une rude bataille légale, le droit de se présenter au concours de "Miss Universe Canada" dont elle avait été exclue parce que transgenre... </p>

Jenna Talackova, mannequin canadienne, qui obtint au terme d'une rude bataille légale, le droit de se présenter au concours de "Miss Universe Canada" dont elle avait été exclue parce que transgenre... 

AP Photo/Reed Saxon

Après l’Allemagne, l’Australie, la Nouvelle Zélande et plusieurs pays d’Asie, le Canada autorise donc ses citoyens à cocher une nouvelle case pour désigner leur sexe : masculin, féminin, X ou sexe neutre. Une modification bien accueillie par la communauté LGBT du pays.

dans

Ils étaient homme et sont devenus femme ou ils étaient femme et sont devenus homme : oui mais voilà, quelle case cocher sur les documents officiels quand on vous demande si vous êtes homme ou femme ? Le gouvernement canadien vient de régler la question en décidant que les personnes transgenres auront maintenant la possibilité de cocher la case X pour désigner leur sexe dans ces documents, notamment le passeport. Le ministre de l’Immigration, des réfugiés et des citoyens, Ahmed Hussen, en a fait l’annonce le 24 août 2017. 

Une date bien choisie, trois jours avant la gay pride d'Ottawa, la capitale fédérale, à laquelle participait ce 27 août 2017, Jonathan Vance le chef d’état-major canadien, et pour la première fois, en compagnie d’un groupe de hauts responsables militaires en uniforme. Et une double réponse au banissement des transgenres de l'armée américaine annoncée fin juillet 2017 et mise en oeuvre le 26 août par Donald Trump...

Un troisième sexe à effet immédiat

« Tous les Canadiens devraient se sentir à l’aise d’être eux-mêmes, de vivre selon leur identité sexuelle et d’exprimer leur genre comme ils l’entendent. En introduisant une désignation de sexe « X » dans les documents délivrés par le gouvernement, nous prenons une mesure importante pour favoriser l’égalité pour tous les Canadiens, quelle que soit leur identité ou leur expression sexuelles » a déclaré le ministre Hussen.

Ces mesures devaient entrer en vigueur,dès le 31 août, d’une façon provisoire dans un premier temps, le temps que le ministère puisse faire imprimer le X sur les documents officiels, dont les formulaires de passeports.

Cette décision du gouvernement canadien va dans le sens de la politique générale adoptée par l’équipe de Justin Trudeau en faveur de la communauté LGBT du pays, afin de faire reconnaître leurs droits sur un pied d’égalité avec les autres citoyens du pays.
"Tandis que POTUS (President of the United States, c'est à dire Trump, ndlr) banni les transgenres américains de l'armée, le Canada s'oriente du bon côté de l'Histoire" salue cette internaute sur Twitter.

Dans l’ensemble, les personnes transgenre saluent cette initiative du gouvernement canadien. Davina Hader, une femme qui était auparavant un homme, se réjouit de ces changements qui vont, croit-elle, lui simplifier la vie, notamment en éliminant les doutes liés au fait qu’une personne transgenre puisse parfois ne pas ressembler physiquement à ce qui est précisé sur son passeport.

Le Canada fait un pas important et positif en reconnaissant les défis rencontrés par les personnes transgenres
Helen Kennedy, la directrice de EGALE

« Le Canada fait un pas important et positif en reconnaissant les défis rencontrés par les personnes transgenres », a précisé de son côté Helen Kennedy, la directrice de l’organisme EGALE de défense des droits des LGBT. « Beaucoup de gens vont pouvoir profiter de cette option de choisir la case X pour déterminer leur genre quand ils devront remplir les documents pour faire faire leur passeport. Ceci dit, cela ne résoudra pas tous les problèmes rencontrés par les membres de notre communauté. Et le Canada devrait plutôt militer sur la scène internationale pour que la désignation du sexe ne soit plus inscrite sur les passeports ».
Pour l’instant, tous les documents internationaux de voyage doivent contenir des informations sur le sexe du détenteur tel qu’exigé par les règlements de l’OACI, l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile.

Réactions positives, mais…

Les organismes de défense des droits des LGBT craignent les réactions et la discrimination que pourraient subir les membres de leur communauté quand ils vont voyager à l’étranger en possession d’un passeport avec la case X cochée pour identifier leur sexe. Une question qui se pose effectivement, surtout si on voyage dans une région du monde plus conservatrice et moins ouverte à ces différences comme le Moyen Orient, la Russie ou le continent africain…

Le X, c’est bien. Mais dans un sens, c’est aussi un peu insultant
Arnaud Beaudry

Une crainte partagée par plusieurs personnes transgenres qui craignent que ce X dans leurs documents officiels ne soit accompagné de discrimination. « J’ai peur de devenir une cible » indique Jacq Hixson-Vulpe, qui milite dans un organisme de défense des LGBT en Ontario. Dominique Dubuc s’interroge : « Pourquoi doit-on avoir un marqueur du genre sur nos papiers d’identité ? Avant on avait la religion, la race. Maintenant, d’avoir un marqueur de sexe, à quoi ça sert ? ». Et Arnaud Beaudry, qui s’identifie comme queer, de renchérir : « Le X, c’est bien. Mais dans un sens, c’est aussi un peu insultant. C’est assez dur quand même de s’identifier à un X ». Lui aussi aimerait faire disparaître le critère d’identification de sexe afin d’éliminer ces différences et la discrimination qui va souvent avec.

"Est-ce vraiment le meilleur moyen d'abolir réellement le genre des passeports canadiens ?" s'interrogent certain.e.s.

"La nouvelle option "X" neutre pour le genre du gouvernement fédéral sur les passeports canadiens n'est pas la meilleure stratégie pour les personnes transgenres et non binaires. Elles préfèrent voir les marqueurs de genre purement et simplement abolis des passeports canadiens. Les personnes trans et non binaires sont confrontées à un choix horrible : soit ils doivent choisir un marqueur de genre traditionnel qui ne correspond pas à leur identité, soit ils doivent se rendre dans des pays hostiles avec un marqueur" X "qui met une cible sur leur front" commente Barbara findlay, une avocate de Vancouver qui bataille pour faire enlever le genre des certificats de naissance et des cartes de santé. 

Le Canada s'inscrit désormais dans la liste des pays qui donnent à leurs citoyens le choix d’opter pour autre chose que « femme » ou « homme » dans leur passeport, comme l’Inde, le Bangladesh, le Népal, la Nouvelle-Zélande, la Turquie, l'Iran, l’Allemagne et l’Australie. Et depuis fin juin 2017, le Pakistan aussi.