Dessine-moi l'égalité hommes-femmes

Voici un extrait du dessin arrivé premier du concours lancé par ONU Femmes le 20 février 2015.
Voici un extrait du dessin arrivé premier du concours lancé par ONU Femmes le 20 février 2015.
©ONU FEMMES

Pour les 20 ans de la Conférence de Pékin sur les femmes, l'ONU a organisé un concours de dessins et de bandes dessinées sur l'égalité des genres. Terriennes vous dévoile les trois dessins gagnants.

dans

A vos crayons ! L’ONU Femmes a lancé un concours de dessins le 20 février dernier pour célébrer autrement les 20 ans de la Conférence de Pékin sur les femmes.

En septembre 1995, elle avait réuni 189 pays autour d’un objectif commun : l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans le monde. Le programme d’action mis en place à l’issue de cet événement international a marqué des progrès pour les droits des femmes. Même si ce plan reste une référence en terme des droits des femmes, il est loin d’être complètement réalisé par tous les pays.

« Egalité des genres, dessine-la ! »

Deux décennies plus tard, l’ONU Femmes entend donc profiter de cet anniversaire pour relancer les engagements pris à Pékin mais d’une manière originale. Les Nations unies ont ainsi lancé le concours « Egalité des genres, dessine-la ! » en coopération avec la Commission européenne, la Coopération belge au développement et le Centre régional d’information des Nations Unies pour l’Europe occidentale (UNRIC).

Des dessinateurs de BD ou d’humour ainsi que des étudiants en arts - de 18 à 28 ans – tous résidant dans l’Union européenne, ont ainsi pu soumettre leurs dessins, révélant le regard qu'ils portent sur l'une des douze thématiques abordées par la Conférence de Pékin : femmes et environnement, femmes et économie, la petite fille, éducation et formation des femmes, etc …
 
Résultat : 200 dessins ont été envoyés à l’ONU Femmes provenant de quasiment l’Europe entière avec la Pologne, l’Espagne et la Bulgarie en tête du nombre de participants.

Le jury a ensuite dû départager 7 gagnants. Parmi les jurés, Sylvie Braibant la rédactrice en chef de Terriennes, partenaire de l’événement, et notamment le dessinateur et caricaturiste belge Pierre Kroll, membre du collectif Cartooning for peace et la dessinatrice d'humour argentine Marlène Pohle, également vice-présidente de la FECO (Federation of Cartoonists Organisations).

Et les gagnants sont ....


Voici les trois premiers lauréats du concours qui viennent tous... d'Espagne ! Ces dessins qu’il fallait réaliser sans texte pour éviter la barrière de la langue, permettent de véhiculer différemment des messages sur l’égalité hommes-femmes. Les trois lauréats n'expriment d'ailleurs pas forcément l’égalité des genres mais plutôt la domination de l’un (masculin ou féminin) sur l’autre.

Le plus poétique avec les ballons est arrivé premier. Son auteur, Emilio Morales Ruiz voulait montrer que "même les plus petits actes représentent des pas importants vers la résolution de ce problèmes global (de l'égalité hommes-femmes, ndlr)."

Le second de David Ibanez Bordallo, plus sybillin peut-être, met en scène un petit chaperon rouge aux airs de Wonder woman qui se tient debout victorieuse sur un loup ligoté. On est loin du personnage traditionnel du conte de fée. Le dessinateur voulait raconter dans son dessin: "Arrêtes de raconter des histoires, tu as tous les pouvoirs."

Enfin le troisième de Samuel Akinfenwa Onwusa relève plus de la bande dessinée. Déçue par les dessins proposés par les candidats à ce concours, la dessinatrice et membre du jury, Marlène Pohle, nous confie avoir eu un coup de cœur pour ce dernier « parce que c’est la réalité. Il évoque l’hypocrisie qui règne dans le milieu du travail sur le rôle de la femme. C’est assez bien fait. Le graphisme est simple. J’aime beaucoup. »

Les lauréats du concours lancé par l'Onu Femmes : le 1 en haut à gauche, le 2e en dessous et le 3e à droite.
Les lauréats du concours lancé par l'Onu Femmes : le 1 en haut à gauche, le 2e en dessous et le 3e à droite.
©ONU FEMMES


Les quatre autres finalistes viennent notamment de Finlande, des Pays-Bas, de la Pologne et encore d'Espagne... (Les voir sur le site de l'ONU Femmes). Ces dessins seront exposés jusqu’au 21 juillet en Belgique au Centre des Beaux arts.

Une façon d’exprimer autrement l'inégalité des genres dans nos sociétés car, comme le souligne la dessinatrice Marlène Pohle : « C’est bien que ce sujet soit abordé parce qu’il y a encore des efforts à faire.»