"Deviens blanche pour gagner" : en Thaïlande une publicité pour des pilules blanchissantes fait scandale

Capture d'écran du clip promouvant les "qualités" blanchissantes de pilules, mises au point par un groupe de cosmétique thaïlandais, clip retiré depuis.
Capture d'écran du clip promouvant les "qualités" blanchissantes de pilules, mises au point par un groupe de cosmétique thaïlandais, clip retiré depuis.

En Thaïlande, un clip publicitaire, vantant les mérites d'une pilule au pouvoir soi-disant blanchissant, a été vu plus de 100 000 fois sur Youtube avant d'être retiré en raison du scandale qu'il a provoqué. Une chanteuse très populaire y explique clairement, qu'elle doit sa réussite à son teint de porcelaine.

dans
Crèmes blanchissantes et pilules sont très populaires en Thaïlande, où avoir la peau claire est largement considéré comme un critère de beauté.

«Ce n'est pas facile de rester à ce niveau pendant une longue période», explique dans la vidéo Cris Horwang, âgée de 35 ans et qui est également chanteuse et top modèle.



Si j'avais arrêté de prendre soin de mon corps et de mon teint blanc, tout ce que j'avais investi aurait disparu

Cris Horwang

La peau du modèle devient alors noire, et elle se tourne avec envie vers un second modèle à la peau claire qui apparaît à côté d'elle en souriant.
 

Une video raciste

Devant l'avalanche d'internautes qui ont dénoncé la vidéo comme étant raciste, vendredi matin la section des commentaires avait été fermée sur Youtube avant que la vidéo ne soit retirée. Et vendredi en fin d'après-midi, le groupe Seoul Secret a publié un communiqué d'excuses. «Notre société n'avait pas l'intention de transmettre un message raciste ou discriminatoire», écrit Seoul Secret.

«Je pense que l'agence de publicité savait ce qu'elle faisait», a estimé auprès de l'AFP la blogueuse thaïlandaise Kaewmala, dont le blog thaiwomantalks.com est très suivi dans le pays. «Ils ne vivent pas sur la lune, je suis certaine qu'ils savaient que ce serait controversé... C'était très probablement une stratégie calculée, ce qui est, à mon avis, encore plus inacceptable», a-t-elle ajouté.

La peau sombre synonyme de "classe inférieure"

Dans les médias une peau sombre reste toujours synonyme de «classe inférieure» estime-t-elle même si une vraie prise de conscience a eu lieu sur la question du racisme ces dernières années. Le fabricant américain de donuts Dunkin avait dû en 2013 retirer une publicité en Thaïlande mettant en scène une femme au visage grimé de noir pour vanter les mérites de ses «charcoal donuts» («donuts charbon»).

La même année, une marque de cosmétiques du géant Unilever avait dû présenter des excuses après la polémique créée par un concours en Thaïlande autour d'un produit éclaircissant la peau.

A l'inverse du monde occidental où le teint hâlé est très apprécié, en Asie, la mode est à la peau claire voire très très claires. En Chine, en Corée et au Japon en passant par l'Inde, la Malaisie, la Thaïlande, l'Indonésie, les Philippines et Singapour, le culte de la blancheur est de rigueur.

En Inde, une publicité pour une crème blanchissante, fabriquée par le même géant du cosmétique cité plus haut, Unilever, avait aussi fait scandale. Dans le plus pur style bollywoodien, on y voit en plusieurs épisodes, une jeune femme délaissée par son fiancé pour une jeune femme au teint diaphane, qui tente grâce à cette crème magique de reconquérir l'élu de son coeur.
 


En Inde, où la hiérarchie des castes a fait de la blancheur un symbole de la réussite sociale, générant une industrie de produits éclaircissant de plus de 400 millions de dollars, comme le souligne le Wall Street Journal. Les industries cosmétiques n'hésitent pas à profiter de ce marché et vont parfois même encore plus loin en proposant des produits éclaircissant pour le sexe féminin. En 2011, un spot publicitaire pour une crème de ce type, avait provoqué un tollé sur la toile. La vidéo, aujourd'hui supprimée, mettait en scène une jeune femme, visiblement déprimée par le manque d'intérêt de son conjoint, qui parvenait à le reconquérir après avoir éclairci ses parties intimes grâce à "Clean and Dry Intimate Wash".

Sur le continent africain, les produits pour blanchir la peau continuent aussi de faire des dégâts sur la santé des femmes, voire la mort, et cela malgré de multiples campagnes officielles d'information pour avertir des dangers que comportent ces crèmes. Relire nos articles sur ce dossier.