Terriennes

Disparition de Cesaria Evora, la célèbre diva aux pieds nus

Cesaria Evora au Festival de jazz de Nice le 2 juillet 2006 (Photo AFP/Archives)
Cesaria Evora au Festival de jazz de Nice le 2 juillet 2006 (Photo AFP/Archives)

Surnommée la Diva aux pieds nus, la chanteuse capverdienne Cesaria Evora est morte, samedi 17 décembre 2011, sur son île natale, à l'âge de 70 ans. Il y a trois mois, elle avait décidé de quitter la scène pour des raisons de santé, mettant fin à une brillante carrière internationale. 

dans
C'est le ministre capverdien de la Culture, Mario Lucio Sousa, qui l'a annoncé : la chanteuse Cesaria Evora est morte samedi 17 décembre 2011, à l'âge de 70 ans. Elle avait été admise à l'hôpital Baptista de Sousa, sur l'île de Sao Vicente, vendredi soir à cause d'une « insuffisance respiratoire » et une « tension cardiaque élevée ».

Elle souffrait depuis longtemps de problèmes de santé et avait subi ces dernières années plusieurs interventions chirurgicales, dont une opération à coeur ouvert, en mai 2010.

Concert et interview de Cesaria Evora en 2005 - Coproduction Mondomix Media / Possible picture 
Disparition de Cesaria Evora, la célèbre diva aux pieds nus

Les origines

Cesaria Evora naît en 1941 dans une petite ville commerçante du Cap-Vert. Son père,  Justino da Cruz Evora, joue du violoncelle pour nourrir ses 7 enfants. Il décède prématurément quand la « petite » n'a que 7 ans. Devenue veuve, sa mère, cuisinière, n'arrive plus à joindre les deux bouts et décide de confier la future diva à un orphelinat.

Cesaria Evora se met à chanter à partir de 16 ans dans les bars et soirées privées. Elle émerveille le public par ses chansons tristes empreintes de « saudade », un terrible blues mélancolique. Mais le succès ne vient pas…

Pendant 10 ans, Cesaria Evora se terre dans le silence, l'alcool et la solitude. C'est en 1985 quand on lui propose une série de concerts au Portugal qu'elle sort de sa léthargie. Elle rencontre alors José Da Silva, un franco-capverdien qui deviendra son mentor et producteur. 

Succès tardif

Cesaria Evora perce, enfin, sur la scène internationale en 1992 à la sortie de son quatrième l'album Miss Perfumado (vendu à 300 000 exemplaires). L'année suivante, elle se lance dans sa première tournée mondiale. Elle a alors 52 ans. Dès lors elle enchaîne les succès, remportant en 2005 le Grammy Award du Meilleur album world music contemporain pour l'album Voz d'amor.

Un brin provocatrice, elle prend plaisir à se présenter sur scène les pieds nus, s'arrêtant parfois pour une gorgée de cognac ou pour griller un cigarette, faisant passer le public des rires aux larmes.

En 2009, elle sort son neuvième et dernier album, Nah Sentimento. En concert à Paris en avril 2011, elle paraît en forme. Mais son coeur, fragile, l'oblige à mettre fin à sa carrière. Le 23 septembre 2011, elle annonce officiellement son retrait de la scène, déclarant au journal français Le Monde : « Je n'ai pas de force, pas d'énergie. Je veux que vous disiez à mes fans: excusez-moi, mais maintenant, je dois me reposer. Je regrette infiniment de devoir m'absenter pour cause de maladie, j'aurais voulu donner encore du plaisir à ceux qui m'ont suivie depuis si longtemps. »

« Elle a inventé le Cap Vert »

Entretien avec Teofilo Chantre, auteur-compositeur du Cap Vert

17.12.2011Journal de TV5MONDE
« Elle a inventé le Cap Vert »