Faire rimer égalité des genres avec développement, un défi pour la BAD

Les femmes (et leurs enfants) forment le plus gros des bataillons de réfugiés économiques ou climatiques. Et elles représentent entre 40 à 50 % de la main d’œuvre agricole sur le continent africain. Forte de ce constat peu optimiste, la Banque africaine de développement (BAD) a tenu son premier Forum sur l’égalité de Genre, le 10 mai 2013 à Tunis. L'Ivoirienne Ginette-Ursule Yoman, Cheffe de Division Genre et Développement Social à la BAD, a rendu compte sur les antennes de TV5MONDE des échanges lors de ces rencontres et a signalé qu'une carte de genre a été élaborée à travers le continent, classifiant les pays africains en Etats qui arrivent à traduire la croissance au bénéfice aussi bien des femmes que des hommes, en prenant en considération l'approche genre dans l'élaboration des politiques.

dans
Faire rimer égalité des genres avec développement, un défi pour la BAD

Sur le même thème : Au Ghana, les entrepreneuses sont plus nombreuses que les entrepreneurs


En Tunisie, la formation professionnelle, chemin indipensable vers l'émancipation