Femmes de foot

Deux équipes de football turques ont joué la semaine dernière dans un stade exclusivement rempli de femmes et d'enfants. Une façon de contrecarrer la violence pendant les matches.

dans
Une rencontre historique. Une première au monde, en fait. Il y a quelques jours, un match de football opposant deux clubs turcs, celui de Fenerbahce à celui de Manisaspor, a eu lieu devant plus de 40 000 femmes et enfants. Un match a guichet fermé en quelque sorte, puisque les hommes n'avaient pas le droit de cité dans le stade.

Pour un sport éminemment masculin, l'évènement a de quoi surprendre. Il faut dire que les dirigeants de Fenerbahce n'avaient pas franchement le choix. Condamné à jouer deux matches devant un stade vide par la Fédération turque de football, en raison de débordements de la part des fans, en juillet dernier, le club a proposé à la place de distribuer des billets d'entrée gratuits aux femmes et aux enfants de moins de 12 ans, histoire de ne pas faire évoluer les joueurs devant un stade vide. La Fédération a accepté.

Et les femmes se sont prises au jeu. Elles se sont présentées en masse au stade, ont applaudi, tapé des mains, crié même - de façon nettement plus aigüe que les fans masculins, selon les commentateurs présents.... Elles se sont, en tout cas, comportées correctement. D'autant que les joueurs, flattés de ce parterre de « fanes » leur avaient jeté des fleurs, au sens propre du terme, avant le début de la rencontre.

Considérée comme un succès, la rencontre devant des femmes a attiré l'attention des clubs, qui pourraient la renouveler. Augmenter le nombre de femmes dans les stades seraient, selon certains, de nature à « calmer le jeu » des fans, souvent trop violents. Que cela soit vrai ou non, les dirigeants de clubs ont en tout cas flairé l'aubaine : celle d'élargir l'éventail des fans, avec tous les avantages financiers que cela représente...

Lysiane J.Baudu

Ancienne grand reporter à La Tribune, Lysiane J. Baudu a rencontré, pendant ses 20 ans de journalisme international, des femmes du monde entier. 
 
Ces "rencontres" feront l'objet de billets, qui lui permettront de faire partager ses impressions, ses analyses, son ressenti au contact de ces femmes, dont l'action professionnelle fait sens pour toutes les autres, de même que pour la société.