Donner une humanité à des migrants, des réfugiés. Être photojournaliste et capturer les combats de la Première guerre mondiale. Montrer l’irruption de la violence dans la vie quotidienne quand son pays est en conflit sans exposer le sang : ce sont quelques exemples de travaux de femmes photographes. Celles-ci se sont appropriées ce média dès ses débuts. Leur place dans le monde de la photographie est alors importante. Mais pour autant leur travail est-il le même que celui réalisé par un homme ? Entre les femmes photographes et les hommes photographes, peut-on faire une distinction ?
Des expositions retraçant l’histoire de ces femmes aux portraits de photographes engagées, TV5MONDE vous propose de suivre les actualités qui font la photographie au féminin.
 

Elles ont tout laissé derrière elles. Leur but : offrir un avenir à leur famille. Elles, ce sont ces milliers de migrantes ou...
Partager: 
<strong>Gertrude Käsebier</strong> : Gertrude Käsebier O'Malley jouant au billard avec William M. Turner, vers 1909
Les femmes pratiquant la photographie inquiètent-elles tant que ça ? Faisant semblant de s'interroger, une double exposition à...
Partager: 
Ses photographies de guerre l'ont rendu célèbre. Robert Capa est une légende. Une légende forgée par Gerda Taro, une toute jeune...
Partager: 
L'une des photos d'Elena Perlino exposée à Vendôme - © http://www.elenaperlino.com/
Pour leur 10ème édition, les Promenades Photographiques de Vendôme, ville historique du Val de Loire, (le temps d'une été,...
Partager: 
Alexis Hunter Approach to Fear: Voyeurism (Approche à la peur, voyeurisme), 1973
Les corps des femmes sur les affiches, dans les films, sur les murs des galeries, sont restitués le plus souvent par des...
Partager: 
C'est la 4ème édition de Photoquai, une biennale photographique organisée à Paris par le musée du Quai Branly. Des images du...
Partager: 
L'un des clichés de Bénédicte Kurzen au Nigeria, exposé à Perpignan au Festival du Visa pour l'image - cliquez sur l'image pour l'agrandir
En 2005, Bénédicte Kurzen s'était installée à Johannesbourg en Afrique du Sud et avait co-fondé “Eve Photographers”, un collectif de six femmes photographes qui travaillaient alors sur des sujets de "femmes", en particulier sur les questions liées à la maternité. Ce fut l'occasion pour la jeune photographe de réaliser un reportage sur Sida et enfantement en Afrique, avec un regard dur et tendre à la fois. Depuis, elle n'a pas quitté l'Afrique, et promène son objectif à travers le continent "noir", parcourant de violentes zones de conflit, de République démocratique du Congo au Nigeria.
Partager: 
Les femmes en prison, les prostituées, les aveugles.... 35 ans de travail dans l'humain et une rétrospective majeure à Paris. La...
Partager: 

Pages

  • 1