Terriennes

Humour et rire, au théâtre les femmes prennent la scène

Christelle Rizzuto (en haut à gauche), Mélodie Fontaine (à  droite)<br />
Sarah Peb (en bas en gauche), Margot Winch
Christelle Rizzuto (en haut à gauche), Mélodie Fontaine (à  droite)
Sarah Peb (en bas en gauche), Margot Winch
(DR)

Y a-t-il un rire typiquement féminin et des thématiques propres aux femmes humoristes ? Réponses avec des artistes en devenir et rencontre avec Christelle Rizzuto, directrice d'un théâtre en banlieue parisienne.

dans

C'est un lieu modeste et positif, coloré comme un dessin d'enfant, à vingt minutes de Paris et à quelques pas de la Marne. Le Théâtre en bord d'Ô offre chaque année l'hospitalité à une cinquantaine d'artistes, humoristes pour la plupart.
Christelle Rizzuto, la directrice, est sur tous les fronts : choix des artistes, préparation, casting, publicité, accueil. On peut parler, à son sujet, de "polyvaillance".

Christelle Rizzuto, Directrice du Théâtre en bord d'Ô
Christelle Rizzuto, Directrice du Théâtre en bord d'Ô
photo F.V/ TV5Monde

L'aventure remonte à 2013. Celle qui était alors infirmière profite de la fermeture de la clinique où elle travaillait pour changer de cap. Christelle veut réaliser son rêve : créer un lieu pour accoucher des talents comiques. Etre aux services des autres. Elle veut changer les obstacles en tremplins.  "Le théâtre, explique-t-elle,  a toujours fait partie de ma vie. Ici, je laisse leur chance autant aux hommes qu'aux femmes mais il y a de plus en plus de femmes humoristes et elles sont aussi drôles et aussi performantes. Bien sur, il y a toujours eu des femmes comiques, par exemple Zouc, Sylvie Joly, la Madeleine Proust.., mais elles étaient peu nombreuses. Maintenant, y' en a plein ! Elles fonçent ! Elles sont sur tous les terrains de l'humour : l'humour noir, l'humour clownesque, l'humour poétique..."

Et parmi elles, la plupart endurent un véritable parcours du combattant.

Des bénéfices équitablement partagés

A Paris, la chose est méconnue, beaucoup d'artistes payent de leur poche pour jouer dans des théâtres en location. Si l'artiste ne remplit pas la salle, il perd de l'argent. Son argent.
Le théâtre "En bord d'Ô", qui peut accueillir 45 personnes, fonctionne différemment.
La directrice travaille en coréalisation avec les artistes et les recettes sont ainsi partagées à 50 %. La santé financière de l'entreprise reste fragile mais rien ne saurait raboter l'enthousiasme de la jeune femme : "Je viens de trouver un petit bijou belge, s'enflamme la directrice. C'est Manon Lepomme ! Une tuerie d'humoriste. Vous allez voir, elle ose tout !"

Parmi les femmes comiques qui se produisent à l'automne 2017, nous en avons interrogé trois, Mélodie Fontaine, Sarah Peb et Margot Winch. Des univers différents.

Sarah Peb : "C'est mon chemin de reconstruction"

Sarah Peb a été atteinte d'un cancer au sein comme, direz-vous, des dizaines de milliers de femmes chaque année. Certes. Mais toutes n'ont pas le recul et le talent pour évoquer cette maladie qui, parfois hélas, tourne au drame. Sarah Peb, si. Elle nous en fait profiter.

La comédienne n'a rien oublié de l'annonce de sa maladie, des réactions de son entourage, de la pénibilité des examens, de l'espoir déçu qui renaît à nouveau et replonge encore. Epuisantes montagnes russes où il faut gérer, de surcroît, la pesanteur du quotidien.

Son tour de force est de nous livrer ce passé-là avec une drôlerie jamais sinistre, une émotion qui ne relève pas du chantage. On rit de bon coeur parce que le coeur, justement, c'est la vie et Sarah Peb nous tend le sien. 
Par la seule force de son talent, la douloureuse cohabitation femme-maladie devient une aventure passionnante, avec ses rebondissements et son (heureux) dénouement.

Sarah Peb évoque des situations souvent cocasses, émotivement très fortes et ses mots sont infusés d'une richesse incomparable : son propre vécu.

Le cancer, c'est super pour rencontrer des gens, c'est plus efficace que Tinder !
Sarah Peb

"Je crois qu'on arrive à se dévoiler plus facilement sur les choses intimes, comme par exemple la maladie. Les femmes en parlent sur Twitter, sur les blogs et dès lors, on se sent plus libre pour interpeller les autres. Moi, je le fais pour passer le relais, les hommes doivent se dévoiler aussi ! Mon spectacle commence par de l'interactif et de l'autodérision, cela met le public à l'aise. Les gens qui viennent se sentent concernés ou ce sont des curieux qui sont touchés par ce sujet sensible. Ils suivent une histoire, il y a une chronologie , avec des respirations.. je pense que cela aide. Il faut que ce soit drôle et touchant. Je joue mon spectacle partout en France, pour sensibiliser. Je passe  le relais, c'est mon chemin de reconstruction .."

Dans le spectacle, Solange, sa meilleure amie affirme même que "Le cancer, c'est super pour rencontrer des gens, c'est plus efficace que Tinder !"

Mélodie Fontaine, une sensibilité au service d'un engagement

Mélodie Fontaine est une ardente défenseuse de la cause animale. Dans son spectacle "On est pas des bêtes", pas de gros message plombé pour générer une mauvaise conscience ni de revendications bruyantes.
La force de cette comédienne est sa subtilité. Mélodie Fontaine évite adroitement l'écueil de la miévrerie. Son talent est celui d'une aquarelliste. Elle nous fait apparaître des situations et des figures avec une encre parfois teintée de sang. Elle dénonce l'absurde et l'inutile cruauté des adultes.

J'espere que non, qu'il n'y a pas une sensibilité propre aux femmes !
Mélodie Fontaine

La comédienne parvient à masser le coeur de l'enfant que nous avons été et dont l'empathie s'est peu à peu émoussée. Pour Mélodie Fontaine, on est sensible ou non, quelque soit le sexe :
"J'espere que non, qu'il n'y a pas une sensibilité propre aux femmes ! Moi, dans une salle, j'aime qu'il y ait autant de femmes que d'hommes. Mon spectacle évoque les animaux parce que je les trouve plus honnête que les humains. Ils m'ont toujours mieux comprise. Je fais, par exemple, parler un ours qui travaille dans un cirque mais aussi un chihuahua qui a le syndrome de Natascha Kampusch, une abeille qui rend visite à une ruche.....
Vous savez, les animaux, on les oblige à travailler pour nous.. Dans mon spectacle, je fais également un chien d'aveugle qui n'a pas envie de trimballer un mec toute la journée. Ce que je souhaite, c'est faire réfléchir. Parfois, les gens ne rient pas et je me rends compte qu'en fait, ils sont tout simplements émus !"

A la fin du spectacle, Mélodie Fontaine propose des T-Shirt dont le produit de la vente est intégralement reversé aux associations pour défendre la cause animale. La Société Protectrice des Animaux (SPA) devrait faire appel à cette ambassadrice de talent. Mélodie Fontaine, au moins, sait joindre les actes aux rires.
La chose n'est pas si fréquente.

Margot Winch : l' éleveuse de mots

Margot Winch aime les mots. Elle les élève pour notre plaisir et attache une importance particulière à l'écriture. Son oeil-scalpel décortique le quotidien. Il nous livre ses observations où l'absurde n'est jamais très loin et où la cruauté n'a pas sa place. Margot Winch nous apprend à déshabiller la normalité qui cache parfois de dôles de choses. Margot est assistance RH (ressources humaines).  Ses débuts  remontent à deux ans mais elle reconnait que rien n'est encore joué : "J'ai ajourd'hui un pied dans un boulot et un pied sur scène".



Cette amoureuse de poésie, fan de Pierre Desproges, aime le rythme des phrases et confesse que beaucoup de moments dans son spectacle "sont des exercices de style plus que des sketches." Quant à la différence de sensibilité homme-femme, elle n'y croit pas, elle non plus :

"Non, je n'y crois pas. Ce sont plutôt des expériences que l'on partage en tant que femmes plus, peut-être, qu'avec des hommes. On partage cet univers et l'on va donc parler plus ou moins des mêmes sujets. Moi, j'attache beaucoup d'importance à l'humour juif, à l'absurdité, l'autodérision. J'aime ainsi beaucoup Woody Allen.  Moi, je vis la scène comme un échange d'énergie. Quand on donne et que l'on reçoit, après on est parti mais si l'on donne et qu'on a du mal à recevoir, les choses peuvent être un peu plus compliquées... Les jours influencent le public aussi. Celui du vendredi soir sera peut-être "mieux" qu'un jeudi soir ou qu'un lundi soir... Vous savez, je laisse faire la vie,  je suis le courant, on verra bien...."

Théâtre En bord d'Ô"
25 quai de Marne
77400 Thorigny

Le site officiel avec tous les spectacles

Réservation 01 72 84 82 03 et Billeterie

Artistes :

Marina Cars : "Toutes des s...."
6, 7 et 8 octobre

Mélodie Fontaine dans "On est pas des bêtes"
le 13, 14 et 15 octobre

Sarah Peb dans "K Surprise"
le 20, 21 et 22 octobre

Margot Winch dans "Vertige de l'amour"
le 27 et 28 octobre