Insultée sur internet pour avoir critiqué le Front national, elle en fait un livre

©Klairegrr

Insultée sur internet pour une vidéo critiquant le FN, la chroniqueuse "Klaire fait grr" a vendu en un mois plus de mille exemplaires d'un livre rassemblant ces insultes, et dont les bénéfices iront au planning familial.

dans

"Klaire fait grr", jeune chroniqueuse sur France 4 et pour le magazine Neon, très influente sur les réseaux sociaux, avait mis en ligne le 28 novembre une vidéo où elle tournait en ridicule la proposition de Marion Maréchal-Le Pen de supprimer les subventions au planning familial.

La candidate Front national aux régionales en région Paca avait proposé de "supprimer les subventions aux associations politisées, dont les plannings familiaux (...), qui véhiculent une banalisation aujourd'hui de l'avortement".

 

La vidéo de Klaire, qui compte 35.000 abonnés sur Twitter, a depuis été vue près de 2 millions de fois sur Facebook et YouTube.

Capture d'écran de la page Facebook de Klairegrr
Capture d'écran de la page Facebook de Klairegrr

Comme c'est souvent le cas sur les réseaux sociaux, des commentaires agressifs et sexistes s'étaient multipliés en quelques heures, un internaute allant jusqu'à demander "qu'on la tonde".

La chroniqueuse avait décidé de rassembler ces commentaires dans un livret vendu au profit du Planning familial, proposé au tarif de 6 euros sur un site de financement participatif.

"Que faire des mots horribles? Il y a une certaine frustration, on ne va pas leur répondre. Alors autant transformer leurs commentaires en quelque chose d'utile", a expliqué à l'AFP la chroniqueuse.

Déjà, plus de 2.000 personnes ont soutenu le projet, avec 1.099 commandes pour le livre et plus de 4.000 pour des cartes postales mentionnant les insultes.

Une petite maison d'édition aidera bénévolement la chroniqueuse pour préparer et envoyer les ouvrages.

En 2004, un proche de Noël Mamère avait déjà publié un recueil des quelque 4.000 messages d'insultes reçus par la mairie de Bègles après le mariage homosexuel organisé par le maire écologiste.
 

La liste du Front National menée par Marion Maréchal-Lepen a été battue au second tour des élections régionales, avec 45,22% des voix, derrière celle menée par Christian Estrosi, de la liste d'union de la droite, élu à la tête du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur avec 54,78% des suffrages, dimanche 13 décembre 2015.
Sur le même thème dans Terriennes, relire nos articles :

> A Marseille, le planning familial menacé par la crise

> Marine et Marion Le Pen ou le partage des tâches... contre les femmes

> Harcelée en ligne depuis 10 ans, une violoniste américaine riposte