Terriennes

Jordanie : Ihsan Zuhdi Barakat, première femme nommée juge à la Cour Suprême

A 53 ans, la jordanienne Ishan Zuhdi Barakat, devient la première femme nommée juge à la Cour Suprême du royaume.
A 53 ans, la jordanienne Ishan Zuhdi Barakat, devient la première femme nommée juge à la Cour Suprême du royaume.
(c) Capture d'écran Twitter

En devenant la première femme juge nommée à la Cour Suprême, la Jordanienne Ishan Zuhdi Barakat explose le plafond de verre. Elle accède au plus haut rang du pouvoir judiciaire du royaume. "Je n'ai pas atteint cette position facilement", a-t-elle sobrement déclaré.
 

dans
La Jordanienne, Ishan Zuhdi Barakat, a été nommée juge de la Cour Suprême du royaume hachémite a rapporté le 14 septembre dernier The Jordan Times. C’est la première fois que le Conseil de la magistrature jordanien nomme une femme au plus haut rang du pouvoir judiciaire. Diplômée de droit à l’université de Jordanie, elle a exercé durant 15 ans en qualité d’avocate et a ensuite intégré la magistrature.

Une pionnière dans le domaine de la justice

A 53 ans, la femme de loi a accumulé plusieurs expériences, faisant d’elle une pionnière dans le domaine très masculin de la justice jordanienne. En 2016, les femmes n'y représentaient que 18 % des juges au sein des tribunaux et des cours d’appel. 

Avant d’être promue à la Cour suprême, Ihsan Zuhdi Barakat était juge auprès de la Cour d’appel. Elle fut la première procureure générale d’Ammam, et la première à être nommée inspecteure à la Direction des inspections judiciaires.
 
Je ne dors que pendant quelques heures pour m'assurer que je complète mes tâches de la manière la plus parfaite.Ihsan Zuhdi Barakat, juge à la Cour Suprême 

Une juge engagée dans les droits des femmes

Très impliquée dans la défense des droits des femmes, elle a également occupé le poste de présidente du Réseau juridique pour les femmes arabes, une organisation régionale non gouvernementale, au sein de laquelle s’exprimait son engagement féministe.
  
«Je n'ai pas atteint ces positions facilement, d'autant plus que je suis mariée et que j'ai des responsabilités envers ma famille», a-t-elle déclaré à SIGI Jordan, une organisation féministe. « Je ne dors que pendant quelques heures pour m'assurer que je complète mes tâches de la manière la plus parfaite. »

Cette nomination a eu de quoi ravir quelques internautes sur Twitter qui n'ont pas manqué de féliciter la nouvelle et première juge de la Cour Suprême.
 
 
Suivez Lynda Zerouk sur Twitter : @lylyzerouk