L'affaire DSK en phase terminale à New York

Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Dialo, la femme de ménage  du Sofitel de Manhattan (New York) qui l'accuse de l'avoir agressée sexuellement en avril 2011, auraient discrètement conclu une entente financière, selon le New York Times.

dans
Les avocats de M. Strauss-Kahn, 63 ans, ancien chef du Fonds monétaire international et la femme de ménage, Nafissatou Diallo qui l'accuse, doivent comparaître la semaine prochaine devant le juge Douglas E. McKeon d'une Cour suprême de l'Etat, dans le Bronx, toujours selon des sources proches de l'affaire. Les poursuites pénales avaient été abandonnées mais pas celles au civil.
Les détails de l'accord, y compris les dommages-intérêts devant être payés par M. Strauss-Kahn, restent confus mais la somme négociée pourrait s'élever à six millions de dollars, dont la moitié serait prêtée, comme croit le savoir Le Monde, par Anna Sinclair, ex épouse de DSK. Toujours selon les sources de New York Times, l'accord n'aurait pas été encore formellement signé. L'affaire du Sofitel avait couté à DSK, alors en course pour la présidentielle française, et son poste de directeur du FMI, et sa candidature à l'Elysée. Depuis, d'autres accusations sont venues se greffer à celles de New York. DSK serait impliqué dans des soirées échangistes avec des prostituées dans un grand hôtel de Lille (Nord de la France). L'enquête n'a pas encore déterminé si l'homme politique avait ou non connaissance de la rémunération des femmes et s'il pouvait être accusé de proxénétisme.

Rappel en vidéo

30.11.2012
L'affaire DSK en phase terminale à New York