Le Brésil fait aussi émerger des femmes d'affaires

Vanessa Araujo, entrepreneuse brésilienne au Women's forum. Photo : Lysianne Baudu.
Vanessa Araujo, entrepreneuse brésilienne au Women's forum. Photo : Lysianne Baudu.

Venue au Women's forum avec la délégation brésilienne, Vanessa Araujo, pharmacienne, a lancé il y a quatre ans Kapeh, une société qui fabrique des produits de beauté et des parfums d'ambiance à base de café. Les propriétés du café sont extraordinaires contre le vieillissement de la peau, affirme la jeune entrepreneuse.  

dans
Quoi de plus naturel que de penser au café pour la beauté, quand cacao, carotte ou concombre sont déjà à l'honneur ? Pourtant, personne avant Vanessa Araujo n'y avait songé. La jeune pharmacienne, née de l'Etat brésilien du Minas Gérais – l'un des plus gros producteurs de café du pays – avoue, elle, toujours s'être intéressée aux cosmétiques. De même, « j'ai toujours voulu avoir ma propre entreprise », explique la belle blonde, trentenaire mais qui en paraît à peine vingt. « Ce sont les vertus du café », plaisante-t-elle.

Pour l'heure, Kapeh, sa petite société, lancée il y a quatre ans, se concentre sur les produits pour le corps et les parfums d'ambiance – avant de se lancer dans les traitements contre les rides et autres. Une stratégie visant à familiariser les consommatrices à ces nouveaux produits. « Les femmes n'achèteront pas un anti-rides sans connaître la marque », affirme cette jeune businesswoman, qui, clairement, sait mener sa barque.

Elle fait partie de cette nouvelle génération de Brésiliennes sans complexes, fortes de l'énergie apportée par un pays qui explose sur la scène politique et économique internationale.  

DES PROPRIETES ANTI-OXYDANTES SANS PAREIL

C'est avec l'aide d'un laboratoire universitaire que la jeune pharmacienne, spécialisée ensuite en cosmétologie, a découvert que les baies rouges de café avaient des propriétés anti-oxydantes bien plus développées que celles du thé vert, par exemple. Les laits pour le corps, les huiles, les savons, les parfums d'ambiance sont produits à partir de café cultivé sur les terres de son mari, dans le Minas Gerais, et assortis d'un label de traçabilité et de responsabilité sociale international.

« Nous venons de lancer un parfum pour la maison à base de fleur de café, une fleur qui n'éclôt qu'une fois par an », raconte-t-elle avec gourmandise. Déjà un succès, récompensé par un prix de l'innovation international. De 40 points de vente à ses débuts, Kapeh en compte aujourd'hui 250, dont certains dans des … cafés. Et si pour l'instant ses produits ne sont accessibles qu'au Brésil, aux Pays-Bas et au Portugal, Vanessa Araujo a bien l'intention de conquérir le monde...


Avancée des droits des femmes au Brésil

Par Camille Sarret
Interwiew de Jacqueline Pitanguy, sociologue brésilienne et féministe, fondatrice de l'ONG CEPIA.


Brésil : pays à l'honneur au Women's forum

Présidée par une femme et première puissance économique et démographique d’Amérique, le Brésil est mis en avant au Women's forum 2011. Une importante délégation a fait le déplacement jusqu'à Deauville.