Le chanteur Koffi Olomide interpellé pour violences

<p>Koffi Olomide présente ses excuses "à tout le monde" sur Karibu Variétés temps des Leaders.</p>

Koffi Olomide présente ses excuses "à tout le monde" sur Karibu Variétés temps des Leaders.

Capture d'écran Karibu Variétés

On ne plaisante pas avec les violences contre les femmes. Le célèbre chanteur congolais Koffi Olomidé l’aura compris, après avoir donné un coup de pied à l'une de ses danseuses. Expulsé du Kenya, persona non grata en Zambie, il a été placé sous mandat d'arrêt à Kinshasa.

dans
"Koffi Olomide a été interpellé tôt ce matin à son domicile de Kinshasa en exécution d'un mandat du procureur qui voudrait l'interroger", déclarait ce mardi 26 juillet le chef de la police de la capitale congolaise. Dans la soirée, soupçonné de "coups et blessure volontaires" à l’encontre de l’une des danseuses de son groupe, le chanteur était placé sous mandat d’arrêt provisoire. Il a passé la nuit au centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa, plus connu sous le nom de prison de Makala.

Le résumé en images des derniers développements :

sujet jta koffi olomide
©TV5MONDE

Indignation

Célèbre chanteur de rumba, Antoine Agbepa Mumba, alias Koffi Olomide, a été expulsé du Kenya, après avoir été filmé à l'aéroport de Nairobi en train de donner un violent coup de pied dans le ventre à l'une de ses danseuses, Pamela. Largement relayée par les réseaux sociaux, la vidéo de la scène avait provoqué une vague de condamnations. Après l'annulation de son concert prévu au Kenya, les autorités zambiennes avaient annulé celui qu'il devait donner la semaine prochaine à Lusaka

Réactions et retour en images sur ces événements avec notre correspondante en République démocratique du Congo, ce lundi 25 juillet : 

Francine Mokoko sur Olomide
Francine Mokoko est la correspondante de TV5MONDE en République démocratique du Congo.

Plaintes et précédents

Une plainte contre l'artiste a été déposée par un député congolais, Zacharie Bababaswe : "J'ai saisi les autorités puisqu'il est inadmissible qu'après cet acte de barbarie sur une femme, Koffi Olomide soit reçu" à son retour à Kinshasa "comme VIP par la DGM (Direction générale des migrations) alors que l'affaire a provoqué un tel tollé à travers le monde." Il s'agit "de réhabiliter cette pauvre danseuse face à Koffi, qui a des contacts dans l'appareil judiciaire et auprès des dirigeants [dans] le gouvernement congolais", a ajouté cet élu de la majorité.

"Que la justice de l'homme soit juste et équitable. A tous mes fans, gardez votre sang-froid... on va s'en sortir", a réagi Koffi Olomide, 60 ans, sur sa page Facebook, où il a également publié une vidéo d'excuse "à la femme". Il y figure le bras amicalement posé sur l'épaule de la danseuse molestée...

En août 2012, Koffi Olomide, chanteur populaire en Afrique et dont la discographie compte 26 albums, avait été condamné à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour "coups et blessures volontaires" contre son producteur.

► Retrouvez notre dossier sur les violences contre les femmes