Le chemin de croix des Françaises pour être maire de leur commune

Pour les élues, le mandat de maire (le mot résiste à la féminisation de mairesse) reste un poste difficile où elles doivent constamment prouver leur compétence, à l'image de ce sexisme ordinaire que des élues de tous bords dénoncent dans le manifeste "Sortons la politique du Moyen âge !".

dans
Le 96ème Congrès des maires de France s'est tenu à Paris le 18 novembre, à quelque mois des élections municipales françaises, en mars 2014. Ce rassemblement a mis au jour une nouvelle fois ce déséquilibre patent : sur les 36.700 communes de l'hexagone, seuls 5.000 sont gouvernées par des femmes. 

Portrait d'une résistante

“On a une approche beaucoup plus à l'écoute qui permet aussi de s'imposer autrement“

En deux ans de mandat, Dominique Conort, maire de Fontenay-le-Fleury (Yvelines) a su s'imposer malgré les mentalités machistes persistantes dans le milieu politique.

 
Le chemin de croix des Françaises pour être maire de leur commune

“Sortons la politique du Moyen-Age !“ Un manifeste d'élues contre le sexisme ordinaire

29.11.2013
A l'approche des élections municipales françaises, en mars prochain et des Européennes en mai, plus d'une cinquantaine de femmes politiques, y compris adversaires politiques, dont Nathalie Kosciusco-Morizet candidate de la droite à la Mairie de Paris, la socialiste Anne Hidalgo, également candidate à la Mairie de Paris, l'écologiste Eva Joly, candidate à la présidentielle 2012, ou encore la sénatrice centriste Chantal Jouanno ont signé un manifeste, initié par le réseau "Femmes et pouvoir", intitulé "Sortons la politique du Moyen-Age" pour dénoncer le sexisme en politique :

"Nous, élu-es et personnalités du réseau Femmes & Pouvoir réclamons la fin des pratiques moyenâgeuses en politique.

- Exclure les femmes des réunions, leur couper la parole, faire des bruits d’animaux pendant leurs interventions, des remarques sur leur tenue vestimentaire ; sauter leur tour sur la liste quand il faut se choisir un chef, qualifier leur mandataire financier de « souteneur » qui vient « relever les compteurs », déclarer « elle a 45 ans, elle va être ménopausée, elle va nous faire chier ! »

sont des pratiques ridicules, désuètes, et inacceptables !

Au 21ème siècle, les femmes politiques :

- sont Ministres, Maires de grandes villes, et bientôt de Paris, Présidentes de Conseil régional et général ; sont investies sur des circonscriptions difficiles, et remportent souvent sur ces territoires des victoires largement méritées ; sont aussi maires de petites villes, engagées pour servir leurs concitoyens sur des mandats souvent bénévoles (5000 femmes maires en France) ; remettent en question les fonctionnements internes de leurs partis politiques, et s’engagent pour que la politique ne se fasse plus par cooptation mais au mérite.

A tous ceux qui se croient encore au 14ème siècle, nous répondons : réveillez-vous ! Et engagez-vous avec nous pour de nouvelles pratiques politiques : respect, représentativité, renouvellement, et écoute de nos concitoyens et concitoyennes.

Liste des signataires ici

La réalité des élues municipales françaises en chiffres

Où l'on voit que la part des conseillères progresse plus rapidement que celles des mairesses