Le réseau francophone pour l'égalité, elles y croient !

Les membres fondateurs du réseau aux côtés des représentants de la Francophonie à Dakar, le 29 janvier 2014.  (photo : Camille Sarret)
Les membres fondateurs du réseau aux côtés des représentants de la Francophonie à Dakar, le 29 janvier 2014. (photo : Camille Sarret)

Après deux jours de débat à Dakar les 28 au 29 janvier 2014, 16 ONG et réseaux internationaux ont décidé de collaborer au sein du nouveau Réseau francophone pour l’égalité femmes/hommes. Une charte et un plan d’action ont été adoptés. Initiée par l’Organisation internationale de la Francophonie, la structure se veut légère et réactive pour faire entendre la voix des 120 millions de femmes francophones dans le monde.

dans
Abdou Diouf, le président de l'Organisation internationale de la Francophonie et ancien président du Sénégal, l'attendait depuis longtemps. C'est désormais chose faite : le réseau francophone pour l'égalité femmes/hommes est né à Dakar le 29 janvier 2014. 16 ONG et réseaux internationaux (lire ci-contre) ont signé une charte et élu un bureau souple et léger constitué de 5 personnes dont une coordinatrice principale, Ndioro Ndiaye, ancienne ministre sénégalaise, fondatrice de l'Alliance pour la migration, le leadership et le développement. 

Trois objectifs ont été définis :  
1. Débusquer toutes les niches d'inégalités tant au niveau des législations nationales qu'au niveau des conventions internationales.
2. Evaluer la mise en application des déclarations et textes adoptés pour faire avancer l'égalité entre les sexes. 
3. Oeuvrer pour la paix dans un espace francophone qui connaît de multiples conflits, dernièrement en Centrafrique et au Mali mais aussi dans l'Est de la République démocratique du Congo, au sud du Sénégal en Casamance, en Guinée Conakry... 

Pour le prochain sommet de la Francophonie qui aura lieu à Dakar en novembre 2014 et sera dédié aux femmes et aux jeunes, le réseau aura tout son rôle à jouer. Il va participer aux réunions préparatoires et aux choix des orientations générales. D'ici là, il espère compter de nouveaux membres pour refléter au mieux la diversité de la société civile francophones. 

Ce qu'attendent celles qui ont porté le réseau sur les fonts baptismaux

Interviews vidéos réalisées à Dakar par Camille Sarret
Une voix supplémentaire et politique n'est jamais inutile dans un monde francophone profondément inégalitaire, nous dit Sophie Bessis, de la FIDH.
On ne peut pas s'éduquer sans se nourrir, affirme Mariam Sow, de l'ONG Environnement et développement du Tiers monde (ENDA).
Lise The´riault, député du Québec et membre du Réseau des femmes parlementaires de l'APF, veut s'attaquer aux Conseils d'administration des grandes entreprises.
Aïssata Tall Sall, maire et député au Sénégal, membre du réseau des maires francophone, entend rappeler que la parité n'entraine pas toujours l'égalité.
Jouer un rôle de vigie, cela satisferait déjà la Camerounaise Justine diffo Tchunkarn du réseau Soutien des femmes en politiques.
Ne pas oublier de donner des dimensions concrètes à nos actions, insiste Rosarita Cuccoli, du réseau Sports et Citoyenneté








Réseaux et ONG

Les réseaux et ONG impliqués dans la création du réseau pour l'égalité entre les femmes et les hommes :