Terriennes

Etats-Unis : le très seyant tailleur-pantalon de Bill Clinton

Bill Clinton prend la parole à la convention démocrate de Philadelphie le 26 juillet 2016.
Bill Clinton prend la parole à la convention démocrate de Philadelphie le 26 juillet 2016.
©AP/J. Scott Applewhite

Après le discours de Bill Clinton à la convention démocrate de Philadelphie, le site d’information américain Quartz détaille la tenue de celui qui sera peut-être le premier "1st gentleman" des Etats-Unis. Un passage au crible au second degré – ou pas ? – mais en tout cas de bonne guerre.

dans
"Il n’a pas les biceps de Michelle Obama, mais son abondante crinière argentée compense largement !" reconnaît la journaliste "Lifestyle" de Quartz. D’autant que la belle présence physique de Bill Clinton, sa convivialité et ses choix vestimentaires plutôt neutres siéent à merveille au rôle de faire-valoir de la présidente, continue-t-elle, en substance.
 
Mais Bill n’a pas tout à fait l’étoffe d’une première dame, car ce soir-là, une foule de questions sont restées en suspens, souligne la spécialiste "art de vivre" du site d'information américain : "Qui a dompté ses boucles argentées ? D’où vient son costume bleu marine ?" A-t-il été commandé sur Internet, comme la fameuse robe blanche portée par Melania Trump à la convention républicaine, achetée plus de 2000 dollars sur le site Net-a-Porter ? L’ a-t-il choisi dans une boutique ? L’a-t-il fait confectionner par un couturier ? Et comment vont faire les millions d’Américains pour avoir le même ? Voici huit ans que les Américaines se ruent sur les robes de Michelle Obama dès qu'elles ont identifié la marque et le modèle pour imiter la première dame. Là, on ne sait rien, ou presque…
 
Melania Trump à la convention républicaine, le 19 juillet 2016.
Melania Trump à la convention républicaine, le 19 juillet 2016.
©AP/J. Scott Applewhite
On sait quand même que le costume de Bill était bleu marine, avec une cravate ton-sur-ton – magnifiquement assortie à la toile de fond de l’estrade ! Une veste à revers fermée par trois boutons ; un pantalon taille haute tombant sur d’élégantes chaussures noires vernies... Avec une grande finesse, le LA Times note : "En fixant suffisamment longtemps le costume, on distinguait de subtiles rayures ton sur ton." Clinton a accessoirisé son tailleur-pantalon d’une montre Tschorn dont la provenance, elle, est identifiée – une Runwell by Shinola à 550 dollars, fabriquée à Detroit, aux Etats-Unis. 
 
Pour tout bijou, Bill Clinton, qui fut aussi 42ème président des Etats-Unis de 1993 à 2001, portait un badge de campagne à l'effigie d'Hillary et, bien sûr, son alliance. "A un défilé de mode, il n’aurait peut-être pas fait fureur, convient la rédactrice de Quartz, mais en ces circonstances historiques, le message était clair : 'Je suis à ses côtés'"

► Retrouvez la chronique en anglais sur le site de Quartz.
 

Le site Quartz

Lancé en 2012 par le groupe de l’hebdomadaire The Atlantic, et destiné aux décideurs du monde des affaires, Quartz est alimenté par environ 70 journalistes, dont des anciens du Wall Street Journal, de The Economist et du New York Times.