Les dames en blanc de Cuba, honorées en Europe

Huit ans après avoir été distinguées, les Dames en blanc de Cuba, mouvement proche des dissidents cubains emprisonnés, ont enfin reçu mardi au Parlement européen, à Strasbourg en France, le Prix Sakharov qui leur avait été décerné... en 2005.

dans
Les Dames en blanc, mères et femmes des dissidents incarcérés, n'avaient jusqu'ici pas été autorisées par le régime cubain à se rendre en Europe pour recevoir leur prix. Lancé en 2003, après l'arrestation et la condamnation à de lourdes peines de prison de 75 dissidents cubains, le mouvement des Dames en blanc se bat pour la libération de tous les prisonniers politiques et la défense des droits de l'Homme.

Les Dames en blanc, catholiques très ferventes, sont aussi célèbres que la blogueuse Yoani Sanchez. Elles se sont fait connaître en organisant chaque dimanche des marches pacifiques dans les rues de La Havane."Nous partageons votre émotion, nous rendons hommage à votre engagement pacifique en faveur de la démocratie", a dit le président du Parlement européen, Martin Schulz, en remettant le Prix à Berta Soller qui préside l'association depuis la mort de leur fondatrice, Laura Pollan, en 2011.

Même s'il a montré des signes de libéralisation, le régime cubain dirigé par Raul Castro continue de "brimer" toute opposition politique, a déploré le dirigeant européen. Il y a eu 6602 arrestations arbitraires à Cuba en 2012 et, depuis le début de l'année, on recense plus de 1200 arrestations arbitraires.

La fille de Laura Pollan, Laura Labrada Pollan, a rappelé quant à elle le dur combat des Dames en blanc pour "un Cuba libre et démocratique". "Nous avons été frappées, insultées, notre dignité a été violée. Mais nous avons la force de la vérité et notre dignité est plus forte que la haine. Notre lutte est non-violente et c'est pour ça que nous sommes convaincues que nous allons vaincre", a-t-elle affirmé avant de lancer: "liberté pour le peuple de Cuba".

Le "Prix Sakharov du Parlement européen pour la liberté de l'esprit" , du  nom du célèbre physicien dissident russe Andreï Sakharov, disparu en 1989,  existe depuis 1988. Il est décerné chaque année à des personnes ou à des organisations qui oeuvrent en faveur des droits humains et des libertés fondamentales. Outre les Dames en blanc, deux autres dissidents cubains ont déjà reçu le Prix : Oswaldo Paya Sardinas, mort en 2012, a reçu la distinction en 2002 et Guillermo Farinas l'a reçue en 2010. Seul Paya Sardinas avait pu se rendre à Strasbourg pour recevoir son prix.

Remise du prix Sakharov aux Dames en blanc, en images

24.04.2013récit Stéphane Leroyer, JT TV5MONDE 24 avril 2013
Remise du prix Sakharov aux Dames en blanc, en images