Les féministes ne veulent plus de Noël en rose

"<em>Marre du Rose !</em>", action de rue le 5 décembre 2012
"Marre du Rose !", action de rue le 5 décembre 2012
Céline Trèfle

Aux filles les robes de princesse, aux garçons les super-héros: à l'approche de Noël, des associations féministes lancent une nouvelle campagne de sensibilisation aux stéréotypes sexistes véhiculés par les jouets, baptisée "Marre du rose".

dans

Oui, l’égalité commence dès les jouets. Alors que le marketing genré explose avec ses rayons garçons valorisant force et domination, et ses rayons filles cantonnés à la sphère domestique et à l’obsession de l’apparence, des associations féministes se sont levées une fois de plus à l’occasion des fêtes.

Le samedi 5 décembre 2015 devant les magasins de jouets des Grands Boulevards, l’association nationale Osez le féminisme avec le soutien des Chiennes de garde et des Femen a appelé à acheter différemment, à consommer dans le souci du respect de l’égalité des sexes.

Sensibiliser, pas culpabiliser

Via un happening de poupées roses mettant en scène les déboires de la femme objet, les féministes n’ont pas voulu culpabiliser mais appeler à refuser la ségrégation des jouets, à laisser les jouets être des jouets, à ouvrir d’autres possibles à nos enfants.

Happening de Osez le féminisme contre les jouets stéréotypés, devant les grands magasins à Paris...
Happening de Osez le féminisme contre les jouets stéréotypés, devant les grands magasins à Paris...
Céline Trèfle


Paru en décembre 2014, voilà tout juste un an, sous le titre "Jouets, la première initiation à l'égalité",  le rapport sur les jouets du Sénat, assorti de 10 recommandations, le rappelait déjà : l’égalité commence avec les jouets, il est primordial que ces derniers proposent les mêmes chances d’épanouissement personnel et professionnel aux filles et aux garçons.

Aujourd’hui, OLF appelle dans un communiqué les fabricants et magasins de jeux à abandonner les rayons séparés filles/garçons, et toute référence au sexe de l’enfant à qui le jouet est destiné, en particulier tout code-couleur rose/bleu.

Pourquoi les filles devraient-elles se projeter dans les activités domestiques et apprendre la séduction dès l'âge de 3 ans ?

L'association invite ainsi les consommatrices ou consommateurs à interpeller l'industrie du jouet, en envoyant, sur les comptes Facebook de grandes enseignes de distribution et de fabricants, ce message "Halte aux stéréotypes dans vos rayons !".

Maquillage, manucure, bijoux, robes de princesse, poussette, dînette pour les filles, répliques d'armes et de super-héros, jeux de construction, voitures, fusées pour les garçons : "alors que 86% des femmes exercent une profession, pourquoi les filles devraient-elles se projeter dans les activités domestiques et apprendre la séduction dès l'âge de 3 ans ?", demandent-elles.

Osez le Féminisme et les Chiennes de garde prennent comme exemples la collection "Lego Friends" destinées aux fillettes, et le Monopoly décliné en rose, où les "banques et hôtels sont remplacés par des ongleries et des magasins de lingerie". "Nous nageons en pleine régression", accusent-elles.