Terriennes

Les femmes sont rares dans le monde de la gestion d'actifs

Selon une récente étude, les femmes ne sont que 9% à gérer des fonds aux Etats-Unis.
Selon une récente étude, les femmes ne sont que 9% à gérer des fonds aux Etats-Unis.
©Thinkstock/Rawpixel Ltd

Selon la récente étude du cabinet Morningstar Research, les femmes ne sont que 9% à gérer des fonds aux Etats-Unis. Les banques américaines disent pourtant toutes vouloir promouvoir les femmes...

dans

Elles ont beau, pour la plupart, faire les courses ou gérer le budget familial, les femmes sont peu nombreuses à accéder au poste de gestionnaire de fonds dans les banques. La finance n'est pas particulièrement accueillante avec elles, certes, mais le monde de la gestion de fonds l'est encore moins, en tout cas aux Etats-Unis, si l'on en croit les derniers chiffres compilés par le cabinet Morningstar Research. Les femmes n'y représentent que 9% de l'ensemble des gestionnaires de fonds. Et seuls 2% du total des fonds sous mandat sont gérés par des équipes uniquement féminines..

Wall Street est aux mains des hommes

C'est donc encore une pierre dans le jardin de Wall Street. Déjà, en 2013, les autorités gouvernementales avaient pointé du doigt les institutions du secteur financier, en relevant que 72% des postes à hautes responsabilités y étaient tenus par des hommes. Du coup, toutes les banques se sont dotées …. d'une mention sur leur site web, déclarant leur soutien à une politique de la diversité - sans effets apparents. La banque JP Morgan affiche une proportion de 13,6% de femmes parmi ses gestionnaires de fonds, au dessus de la moyenne de 9% donc, tandis que Fidelity, l'un des poids lourds de la gestion de fonds mutuels, est à 8,3%.

Du coup, avec des proportions si faibles, il est difficile de tirer des conclusions quant aux performances des femmes en matière de gestion. Font-elles mieux que les hommes ? Certaines études le disent, affirmant que les femmes prennent des positions moins risquées sur les marchés que les hommes, et obtiennent en conséquence des retours sur investissement légèrement meilleurs, leurs pertes étant moins lourdes. Les données collectées par Morningstar Research tendent quant à elles à prouver que les équipes mixtes obtiennent des résultats légèrement supérieurs aux fonds gérés par des équipes totalement masculines.

Reste que ces statistiques sont sans doute trop minces pour inciter les dirigeants (masculins) à attirer et promouvoir plus de femmes dans le monde de la gestion. Cela dit, des recherches plus solides montrent que les femmes sont en général meilleures gestionnaires d'entreprises et affichent des bénéfices plus élevés, et cela n'incite pas réellement les hommes à les promouvoir au rang de pédégères.....