Les femmes, vraies stars du Festival international du film de Toronto

TIFF 2016 femmes
©Radio Canada/Philippe Leblanc

Cette année, le Festival international du Film de Toronto (8 au 18 septembre 2016) présente un nombre record de films réalisés par des femmes. Une manière de les mettre à l'honneur dans une industrie qui respecte peu la parité. Reportage. 

dans
Malgré les appels et critiques lancées par plusieurs actrices/réalisatrices de renommée internationale ces dernières années, l'industrie du film est encore loin de respecter la parité. Pour son édition 2016, le Festival international du film de Toronto a décidé de mettre les femmes à l'honneur. Ainsi, le tiers des soirées de gala est réservé aux films réalisés par des femmes. 
 
"Mais c'est encore 30%, et on le souligne, souligne l'actrice Mylène Mackay. C'est vraiment bien, c'est mieux. Mais tant qu'on va le souligner, il y aura toujours cette différence qui est là."

Cette différence est bien réelle et soulignée à répétition par des actrices internationales et des organismes comme "Réalisatrices Équitables" et "Women in View". Au Canada, des femmes se retrouvent à la tête de seulement 30% des projets que Téléfilm Canada finance


1 film sur 6 réalisé par des femmes

Cet organisme promet une parité totale dans quatre ans pour la réalisation, la scénarisation et la production. Des changements importants car, pour l'instant, à peine un film sur six est réalisé par une femme.

"Si on veut des changements qui auront un impact réel, il ne faut pas juste que ça soit Téléfilm Canada qui impose quelque chose. Il faut que les producteurs, les réalisateurs, les scénaristes, les diffuseurs comprennent cette réalité-là", explique Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm Canada qui ajoute : "Et on pense que, plus il y aura d'histoires écrites, réalisées, produites par des femmes, plus ça se reflétera sur le type d'histoires qu'on va voir à l'écran", assure Carolle Brabant. 

Un exemple de ce changement en marche : le film "Below Her Mouth" présenté en avant-première au TIFF et dont l'équipe de tournage est entièrement féminine. Une passion entre deux femmes... à Toronto justement.