Terriennes

Mort de Liliane Bettencourt, la femme la plus riche du monde : un destin au parfum de scandale

Liliane Bettencourt, lors du défilé haute-couture Franck Sorbier, à Paris, le 26 janvier 2011.
Liliane Bettencourt, lors du défilé haute-couture Franck Sorbier, à Paris, le 26 janvier 2011.
©AP Photo/Jacques Brinon
Liliane Bettencourt, lors du défilé haute-couture Franck Sorbier, à Paris, le 26 janvier 2011.
Liliane Bettencourt et sa fille Françoise Meyers, lors de la cérémonie L'Oreal-UNESCO pour la remise du prix pour la femme de sciences, à Paris, le 3 mars 2011.

Avec une fortune estimée à 33 milliards d'euros, la femme la plus riche du monde n'est plus. La fin de vie de Liliane Bettencourt, morte ce jeudi à l’âge de 94 ans, restera à jamais marquée par le scandale et de multiples batailles judiciaires. 

dans
"Elle aurait eu 95 ans le 21 octobre. Ma mère est partie paisiblement". C'est ainsi que la fille de Liliane Bettencourt, Françoise Bettencourt Meyers a annoncé aux médias via un communiqué la disparition de celle qui restera dans les mémoires, l'impératrice du géant des cosmétiques, le groupe L'Oréal. 

Depuis 2012, affaiblie par la maladie, celle que Forbes présentait encore en mars 2017 comme la femme la plus riche du monde avait du être placée sous tutelle. Elle avait la même année quitté le conseil d'administration du groupe, ainsi que sa direction.

Mais, même si elle se tenait en retrait de la scène publique, son héritage, sa fortune l'ont rattrapée, la plongeant au coeur d'un scandale, véritable feuilleton politico-familial et judiciaire. En 2007, sa fille accuse plusieurs personnalités, d'avoir abusé de la fortune de la milliardaire, et en premier lieu le photographe François-Marie Banier.

Après un procès qui a fait la Une de la presse populaire, celui qui était devenu le plus proche confident de la richissime héritière a finalement été condamné en août 2016 à quatre ans de prison avec sursis et 375.000 euros d'amende. Selon l'estimation de la justice, il aurait reçu entre 1997 et 2009, près de 200 millions d'euros de dons de la part de son amie. 

Parfum de scandale familial, politico-judiciaire

Ce qui avait donné un autre écho à cette affaire, c'est l'implication supposée de Nicolas Sarkozy. Soupçonné d'avoir bénéficié lui aussi des largesses de la généreuse vieille dame  pour le financement de sa campagne, il avait finalement bénéficié d'un non lieu. Tout comme Eric Woerth, à l'époque trésorier de l'UMP, le parti de la droite dirigé à l'époque par Nicolas Sarkozy.

Triste hasard, le dernier épisode judiciaire des suites de l'affaire Bettencourt s'est déroulé ce jeudi 21 septembre 2017, jour de sa mort. La justice bordelaise a relaxé en appel cinq journalistes poursuivis dans l'affaire dite des écoutes, pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" de Liliane Bettencourt. Concernant son ex-majordome, le tribunal a considéré qu'il avait enregistré illégalement la milliardaire pour la protéger et qu'il n'était donc "pas pénalement responsable".

Parcours d'une héritière, femme d'affaires

Fille et héritière du fondateur de L’Oréal, Eugène Schueller, Liliane Bettencourt est née le 21 octobre 1922 à Paris. Sa mère, pianiste, est morte quand elle avait cinq ans. Elle fut ensuite l'épouse d’un homme politique d’après-guerre, André Bettencourt, figure de la droite conservatrice et soutien du régime de Vichy. C’est à la mort de son mari, voilà 10 ans en 2017, qu'elle prend les rênes de L’Oréal. 

Jusqu'ici, c'est encore Liliane Bettencourt qui conservait l'usufruit du holding familial Thétys, présidé par sa fille. Cette branche reste l'actionnaire majoritaire de L'Oréal avec 33,05% des parts au 31 décembre 2016.

Dans un communiqué, le PDG de L'Oréal, Jean-Paul Agon, a exprimé son "immense tristesse" après l'annonce du décès de Liliane Bettencourt.
 
Une fin triste pour une vie longue et mouvementée Thomas Sancton, journaliste biographe
Tom Sancton, ancien directeur du bureau de Time Magazine à Paris et auteur d'une biographie "The Bettencourt affair" (Edition Dutton), parue en août 2017 aux Etats-Unis, a réagi sur Facebook à l'annonce de la disparition de la richissime femme d'affaires. Il s'agit selon lui d'une "triste fin".
 

"Je viens d'apprendre la mort aujourd'hui de l'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt, 94 ans, la femme la plus riche du monde. Selon sa fille, elle «s 'en est allée en paix ». Mais les 10 dernières années de sa vie furent tout sauf paisibles, elle se trouvait au centre d'une bataille légale épique déclenchée par les poursuites de sa fille en 2007 contre le protégé de Liliane, l'artiste François-Marie Banier, accusé et finalement condamné pour avoir escroqué  à l'héritière une partie de sa fortune de 40 milliards de dollars. Une fin triste pour une vie longue et mouvementée."

Joint par Terriennes, il nous confie :"Je crois qu'il était établi qu'elle souffrait de la maladie d'Alzheimer, mais la question essentielle, c'est à quel moment elle avait perdu son discernement, les experts l'avaient fixée à septembre 2006, de manière rétroactive, sur la lecture de rapports médicaux, et lors d'un examen effectué par des experts médicaux qui avaient débarqué à 6h du matin chez elle. Ils avaient conclu qu'elle n'avait plus ses moyens mentaux. Cette date a joué un rôle essentiel dans l'affaire Banier, car elle avait commencé à lui faire des cadeaux voilà plus de vingt ans. "
 
Pour le journaliste, elle restait "une grande dame, qui avait hérité d'une immense fortune, mais elle avait su jouer un rôle de représentation, et prendre certaines décisions stratégiques pour le groupe, et la fondation Bettencourt-Schueller, la fondation privée la plus riche de France. Elle aurait souhaité être une personne créative, c'était sans doute l'un de ses regrets et c'est pour ça que Bannier la fascinait tant. Tous ces millions qu'elle lui donnait, c'était pour l'aider et participer à sa manière à son art."

Sa mort sonne-t-elle la fin de l'affaire Bettencourt ? Presque, comme le confirme Tom Sancton. "Il restait encore la plainte de François-Marie Bannier contre Françoise Meyers pour faux témoignage et subornation de témoins. Au printemps dernier, il y a eu un accord de transaction entre les deux camps, les deux plaintes ont été retirées. Le parquet de Paris a requis un non-lieu, mais il reste au juge chargé du dossier à clore définitivement ce chapitre. Cela concerne notamment la restitution d'une quinzaine de tableaux de grands maîtres, que Liliane Bettencourt avait donné au photographe. Ils sont encore au domicile des Bettencourt mais devront être remis au photographe, un joli magot estimé à 90 millions d'euros." 

#LilianeBettencourt

La disparition de Liliane Bettencourt a été largement commentée sur les réseaux sociaux. Si des internautes lui rendent hommage et saluent sa réussite, d'autres évoquent surtout sa fortune en transformant l'habituelle formule RIP, (Rest in peace, repose en paix, ndlr), en RIB (raccourci pour relevé d'identité bancaire), enfin d'autres encore s'indignent plutôt du sexisme qui émane de certains posts à l'annonce de sa mort.

Une fondation riche et discrète

Fait moins connu du grand public comparé au scandale Bettencourt, Liliane Bettencourt avait crée en 1987 la fondation Bettencourt-Schueller qu'elle avait doté de 852 millions d'euros. "Cette fondation vient en aide à des chercheurs, des étudiants et des enfants dans le besoin. Près de 495 millions ont déjà été distribués, 60% à l'éducation scientifique et aux chercheurs, 27% à des causes humanitaires et le reste à la culture et aux arts", précise un article du Monde
 

Autre action pour promouvoir la visibilité et l'action des femmes scientifiques cette fois, depuis dix-neuf ans, la Fondation L'Oréal organise le Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science. L'une des récompenses, le Prix pour les sciences du vivant, portait le nom de Liliane Bettencourt. Le 24 mars dernier, les cinq lauréates ont reçu chacune une récompense de 100 000€ pour honorer ses contributions scientifiques dans les domaines de la physique quantique, de la science des matériaux et de l’astrophysique. 

En 2014, le dramaturge Michel Vinaver avait consacré une pièce à Liliane Bettencourt, Bettencourt Boulevard, une histoire de France. Il était venu en parler sur le plateau du 64' de TV5MONDE. 

©TV5MONDE