Nabila Mekkid : le blues pour les femmes, le blues pour Alger

Nabila Mekkid, le 19 juin dernier. Photo Pauline Tissot.
Nabila Mekkid, le 19 juin dernier. Photo Pauline Tissot.

Style rockabilly, Dr. Martens aux pieds, bagues en tête de mort aux doigts, la franco-algérienne Nabila Mekkid affirme sa singularité. Féministe, et chanteuse du groupe de blues baroque "Nina blue", elle revendique haut et fort sa place sur la scène. Rencontre à Paris, avec celle qui raconte en chansons son combat contre les idées reçues, sur fond d'exil, loin d'Alger et de sa famille.

dans

Nabila Mekkid n'est pas née à Alger mais elle y pense tous les jours. Une partie de sa famille du côté de sa mère y est restée, et la soutient malgré les kilomètres qui les séparent. "Pour moi l'Algérie, ce sont les femmes dans la cuisine qui chantent à longueur de journée, qui chantent toujours quelle que soit l'humeur." D'Alger, Nabila Mekkid n'en a que des souvenirs, des voyages faits quand elle était adolescente, car "aujourd'hui je n'y vais plus que très rarement. Il faudrait que j'y retourne, vraiment."

Un éloignement qu'elle qualifie d'exil. La faute...aux "événements d'Algérie", en partie. Elle se souvient de l'année 1993, cette année où les islamistes du GIA commettent leurs premiers attentats dans les secteurs urbains, en particulier à Alger. Et puis ensuite, il y a eu la carrière en France, de l'Ariège vers Paris, du théâtre au conservatoire de musique. Sur son parcours, elle rencontre Julien Roussel, violoncelliste de son groupe, qui la pousse à chanter sur scène.

Véritable autodidacte baroque, Nabila Mekkid nous a donné rendez-vous dans son repère de tous les jours, le bar "La Mutinerie", dans le 3ème arrondissement de Paris. Là où elle répète avec son groupe Nina Blue, mais aussi là où elle s'est construit son militantisme : féministe pure et dure. Interview.


Le blues selon Nabila Mekkid, de l'émancipation des noirs américains à celle des femmes

Reportage de Pauline Tissot.
Nabila Mekkid : le blues pour les femmes, le blues pour Alger

Chant et guitare : Nabila Mekkid
Violoncelle : Julien Roussel
Contrebasse électrique et guitare : Jérôme Chaboseau
Guitare : Stévan Minet

Le premier album de Nina Blue est sorti en juillet 2013.

https://soundcloud.com/nina-blue