Terriennes

Pussy Riot : les féministes anti-Poutine restent en prison

Nouvelle audience devant le juge ce matin, lundi 30 juillet 2012, pour trois membres du groupe féministe russe Pussy Riot. Elles clament leur innocence mais restent en prison jusqu'en janvier 2013.

dans
Les Pussy Riot sont maintenues en prison jusqu'en janvier 2013. Elles ont pourtant clamé leur innocence lors d'une nouvelle audience lundi 30 juillet 2012. Les trois féministes russes anti-Poutine comparaissaient pour une action qu’elles ont menée en février à Moscou dans la principale cathédrale de la ville. Elles étaient venues à cinq, encagoulées pour interpréter une « prière punk » contre Vladimir Poutine intitulée : « Marie mère de dieu – chasse Poutine ! ».
Seules trois d’entre elles ont été arrêtées par la police : Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 29 ans et Maria Alekhina 24 ans ont clamé lundi leur innocence et regrettent d’avoir blesser les sentiments religieux de certains croyants.
Poursuivies pour "hooliganisme", elles risquent jusqu'à sept ans de prison.

30.07.2012
Pussy Riot : les féministes anti-Poutine restent en prison