Quand les femmes se lèvent et dansent contre les violences qui leur sont faites

Bruxelles aussi dansait avec “One Billion Rising“ contre la violence faite aux femmes - RTBF
Bruxelles aussi dansait avec “One Billion Rising“ contre la violence faite aux femmes - RTBF

Une femme sur trois à travers le monde sera victime de viol ou de violences dans sa vie, ce qui équivaut à un milliard d'individus. Le 14 février, jour de la Saint-Valentin est aussi cette année 2013 celui du "One Billion Rising ", dont le but est de faire danser 1 milliard de personnes sur tous les continents pour protester contre les violences envers les femmes.

dans
Même les députés européens avaient annoncé leur participation à ce flash-mob via une vidéo où dames et messieurs dansaient ensemble. Le 6 février 2013, ils ont approuvé une résolution sur l'élimination et la prévention de toutes formes de violence envers les femmes. A l'initiative de la dramaturge française Eve Ensler, auteure des monologues des vagins, appuyée par ONU femmes, des dizaines de milliers de personnes avaient prévu de manifester et de danser dans plus de 100 pays et sur tous les continents. Le New York Times et d'autres médias américains ont évoqué un tsunami féministe. Les premières à se lever ce 14 février 2013 étaient les Asiatiques, en particulier les Afghanes, les Népalaises et les Indiennes, habituées aux protestations depuis le viol et la mort d'une jeune femme à New Delhi.
Quand les femmes se lèvent et dansent contre les violences qui leur sont faites