Qui sont les nouvelles ministres du gouvernement Philippe II ?

france 2 femmes gouvernement
Les portraits en images de trois de ces nouvelles ministres par nos partenaires de France Télévision - 2'07

Ce jeudi 22 juin 2017, le nouveau gouvernement d'Edouard Philippe s'est réuni pour la première fois. Autour de la table, onze nouveaux venus dont six femmes, la plupart inconnues du grand public jusqu'à leur nomination. Récapitulatif de leurs parcours. 

dans

Quinze femmes et quinze hommes, si l'on compte le Premier ministre : la parité semble respectée, même au niveau des ministres de plein droits - huit femmes pour sept hommes. Par rapport au premier gouvernement Philippe, dont la parité était contestable, un poste régalien supplémentaire est attribué à une femme. 

Les principaux postes du gouvernement restent toutefois masculins : le Premier ministre et les deux ministres d'Etat sont des hommes.

Qui sont les nouvelles femmes du gouvernement Edouard Philippe II ? Biographie en quelques lignes, dans l'ordre protocolaire

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, 62 ans. 

AP Images / Thibault Camus

C'est la première fois que cette ancienne élue socialiste accède à un poste ministériel. Universitaire et professeur de droit public, membre du Conseil constitutionnel depuis 2013, elle succède à François Bayrou à ce poste clé et se retrouve en charge de la loi sur la moralisation de la vie publique, élaborée par son prédécesseur. Dans une interview sur France Bleu, elle évoquait les charges de la vie privée et familiale - la fameuse charge mentale - qui pèsent sur la vie des femmes qui travaillent. Avant Nicole Belloubet, elles furent cinq à occuper cette fonction sous la Vème République : Élisabeth Guigou, Marylise Lebranchu, Rachida Dati, Michèle Alliot-Marie, Christiane Taubira. Cinq sur 32...

Florence Parly, ministre des Armées, 54 ans

AP Images / Thibault Camus

Ancienne ministre socialiste du Budget sous Lionel Jospin, elle voulait féminiser son équipe à une époque où l'on parlait peu de parité. Après son passage  au gouvernement, elle s'est tournée vers le secteur privé : chez Air France d'abord, puis à la SNCF en tant que directrice générale. Elle remplace Sylvie Goulard à la tête du ministère des Armées. On rappellera toutefois que c'est le chef de l'Etat, Emmanuel Macron donc, qui est aussi, officiellement, celui des Armées. Après Sylvie Goulard et Michèle Alliot-Marie, elle est la troisième femme à occuper ce poste pour 23 hommes.

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, 66 ans.

Cette sénatrice MoDem, ancienne professeure d'histoire-géographie, avait soutenu Alain Juppé à la primaire de la droite, avant de parrainer Emmanuel Macron pour la présidentielle. Jacqueline Gourault est sénatrice depuis 2001 et très proche de François Bayrou, avec lequel elle partage une passion pour les chevaux. Le Nouvel Observateur nous dit qu'ils se téléphonent dix fois par jour. Elle l'accompagne dans l'ombre depuis plus de 30 ans, elle est "dans les coulisses, à veiller à tous les détails" rapporte l'AFP, et certains la surnomment "maman", un ultime cliché sans doute... 

Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes, 53 ans

AP Images / Christophe Ena

Nathalie Loiseau connaît bien le Quai d'Orsay, où elle a fait toute sa carrière jusqu'en 2012. Date à laquelle elle prend la tête de l'ENA. Elle a pour particularité de ne pas avoir suivi sa scolarité dans cette grande école de l'administration française, d'où sortent les "élites", ce qui la met aussi sous le feu des critiques. En janvier 2016 dans une interview au magazine Elle, Nathalie Loiseau racontait comment elle avait placé la parité au coeur de ses priorités à l'ENA. "Choisissez tout !" lançait cette mère de quatre enfants aux femmes dans un livre publié en 2014. Elle remplace Marielle de Sarnez aux Affaires européennes. Elles sont d'ailleurs sept femmes à l'avoir précédée à cette fonction. Outre Marielle de Sarnez, donc, Catherine Lalumière, Édith Cresson, Élisabeth Guigou, Noëlle Lenoir, Claudie Haigneré, Catherine Colonna. Sept femmes pour 26 hommes sous la Vème République.

Brune Poirson, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique, 34 ans

Brune Poirson a obtenu son premier mandat il y a moins d'une semaine.  Elle a été élue députée du Vaucluse lors des dernières élections législatives, face au candidat FN. Diplômée de la London School of Economics, elle travaille depuis près de dix ans dans le domaine de la transition écologique et solidaire. Elle assiste désormais Nicolas Hulot, le ministre en titre, ministre d'Etat.

Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, 61 ans

C'est une élue MoDem qui assistera Florence Parly au ministère des Armées. Maire MoDem de Mont-de-Marsan (Sud Ouest de la France) et députée LREM des Landes depuis dimanche, cette médecin allergologue de formation est venue sur le tard à la politique locale. En 2012, elle conseillait le candidat François Bayrou sur les questions de santé.