Terriennes

Raquel Freire : “Les gens doivent se réveiller...“

Raquel Freire est une cinéaste et activiste portugaise de 39 ans. Elle est mère d'un enfant de 11 ans. Militante depuis l'adolescence, en tant que membre des Jeunesses Communistes, elle a ensuite largement contribué à nombre d'avancées sociales, telles que la suppression des droits d'inscription à l'université, le droit à l'avortement, le mariage gay ou une loi particulièrement progressiste sur la dépathologisation des personnes trans.

Aujourd'hui, dans un Portugal assommé par l'intervention de la Troika,  elle lutte pour la sauvegarde de la démocratie au sein du mouvement M12M, mais aussi pour qu'être artiste reste possible.

dans
En 2011, le nouveau gouvernement libéral de Pedro Passo-Coelho, élu le 26 mars 2011, a supprimé le ministère de la Culture. En réaction aux coupes budgétaires drastiques en la matière, Raquel Freire et d'autres artistes portugais ont décidé, à l'initiative du vidéo artiste, João Vilhena, de brûler leurs oeuvres chaque jour pendant 10 jours, en signe de protestation.


Les artistes sont abandonnés par le pouvoir mais au delà, le pays tout entier est entré dans une phase de rigueur qui a des incidences quotidiennes bien concrètes. Six points de TVA supplémentaires, une augmentation de 40% de l'électricité, des coupes budgétaires dans la santé, l'éducation... Le pays s'installe dans une austérité dont plus personne ne semble en mesure d'estimer la fin. Globalement, le Portugal accuse un recul social inquiétant.




Raquel Freire fait partie du Mouvement 12 de Mars (M12M) qui a organisé, le 12 mars 2011, la plus grande manifestation populaire du pays depuis la révolution de 1974 qui a mis fin à la dictature. Alors que le Portugal compte 10 millions d'habitants, 500 000 personnes sont descendues dans les rues pour dire "non" à la précarité et réclamer plus de démocratie. Retour sur les actions du mouvement.


Au-delà du bruit de la rue, le mouvement M12M entend aujourd'hui donner de nouvelles armes aux citoyennes et citoyens pour faire respecter leur droit et leur permettre d'être les moteurs du changement social. Le groupe cherche des fonds pour créer ce qu'il a appelé une "Académie citoyenne". Explications.


Raquel Freire est activiste depuis l'adolescence. Qu'est-ce qui a vraiment changé dans la façon d'agir aujourd'hui ?