Terriennes

Scandale : les rennes du Père-Noël sont des femelles !

Cat Reynolds peut être satisfaite de la tempête de neige qu'elle a déclenchée en remettant en cause le genre des rennes du Père-Noël
Cat Reynolds peut être satisfaite de la tempête de neige qu'elle a déclenchée en remettant en cause le genre des rennes du Père-Noël
photo-montage avec image Facebook de Cat Reynolds et AP Photo deCzarek Sokolowski

En publiant un simple tweet qui affirme que les rennes du Père-Noël sont des femelles "fortes, puissantes et sous-estimées",  Cat Reynolds une auteure New-Yorkaise déclenche une tempête médiatique... et irrite des dizaines de milliers d'hommes.

dans
En publiant ce tweet cet après-midi du 11 décembre 2017, jamais Cat Reynolds n'aurait pu imaginer un tel tsunami médiatique. Elle bouquinait tranquillement sur l'élevage des animaux arctiques et, au gré d'un chapitre,  ce fut la révélation, une "illumination" dira-t-elle... qu' elle s'empressa de publier :
 
"LES RENNES MÂLES PERDENT LEURS BOIS EN HIVER ET NON LES FEMELLES. PAR CONSÉQUENT,  LE TRAINEAU DU PERE-NOEL EST TIRÉ PAR UNE ÉQUIPE DE FEMELLES FORTES, PUISSANTES ET SOUS-ESTIMÉES !!!  ALLEZ, LES FILLES !!"

A première vue, rien de bouleversant dans cette découverte. L'attelage magique du Père Noël serait tracté par des femelles ? Oui, bon, et alors ?
Il suffirait, désormais, de féminiser les prénoms masculins des célèbres rennes du conte de Robert May. Voire, de les changer complètement. Adieu Danseur, Fringant, Cupidon, Tonerre, Eclair et Rudolph.

Bonjour, par exemple, Sylvie, Isabelle, Lynda, Sarah, Flora, Esther, Léa, Ipticem et Liliane !
On constatera aussi qu'en français "rennes" est un mot épicène, qui se lit aussi bien au féminin qu'au masculin.

Circonstance "aggravante", dans NewStatesman, un très sérieux et recommandable magazine politico-culturel britannique Cat Reynolds, récidive, en enfonçant le clou : "Les rennes mâles perdent leurs bois en hiver, sauf s'ils sont castrés. (...)  Traditionnellement, les rennes qui tiraient des traîneaux dans les régions plus froides étaient en fait des mâles castrés. La castration a gardé les mâles dociles et leur a permis de garder leurs bois pendant l'hiver. Donc, oui, il est tout à fait possible que le Père Noël et les elfes neutralisent le renne de la même manière qu'ils le font en Russie: en mordant les testicules des rennes avec leurs dents."

Le sanglot long du mâle de Noël désappointé 

Comment ? Des mâles castrés ? Mais c'est malmener un fameux symbole.
Rudolph, le fameux renne popularisé par un nez rouge
Rudolph, le fameux renne popularisé par un nez rouge
(photomontage)


Ne dit-on pas bander comme un cerf ?
L'idée que le Père Noël puisse être ainsi déviriliser avec un attelage uniquement féminin, non, impossible. L'affaire embrasa les réseaux sociaux.

En quelques heures,  le tweet de Cat Reynolds recueillit plus de 600 000 likes et 180 000 retweets, sans compter les émissions TV et les articles de presse. Un  phénomène qui perdure !
Twitter, ce grand défouloir, reste cependant la place forte où s'échangent le plus de points de vue émotionnels.

Florilège de quelques réactions plus ou moins inspirées :

- " J’adore ce tweet que je reçois. Il est tatoué sur mon cul Merci Cat Reynolds !" ;
- "Cela signifie que Rudolph (le premier renne, qui entraîne les autres, popularisé par un nez rouge ndlr.) est une lesbienne "
- "Le renne mâle doit avoir pris un congé parental partagé, Cat".
- "
Avec ou sans cornes, mon arbalète les fera tomber toujours de la même manière"

Le Père-Noël serait il vraiment exempt de tout reproche ? L'intéressé, à cette heure, prèfère garder un silence prudent sur cette affaire... qui promet bien d'autres dévelopement
Le Père-Noël serait il vraiment exempt de tout reproche ? L'intéressé, à cette heure, prèfère garder un silence prudent sur cette affaire... qui promet bien d'autres dévelopement
(AP Photo/Czarek Sokolowski)

Et puis il y a, inévitable, des messages de personnes détraquées comme Joeh181 qui divague  : " Le Père Noël est-il aussi une femme transsexuelle indépendante? (...) Juste parce que ces rennes ont des bites, ça ne veut pas dire qu'ils sont des hommes ! Oh non, en 2017, vous ne pouvez  plus assumer le genre des animaux, c'est une micro agression ... attendez qu'il y ait un  viol maintenant. Vous êtes pathétiquement hors de propos et mesquins, et si vous ne grandissez pas, vous détruirez la société (...) Je respecte les femmes, je vous respecte. (SIC) Je pense juste qu'une merde comme ça est loin d'être insignifiante et inutile" .

Les hommes se mettent vraiment, vraiment en colère quand vous essayez d'enlever leur représentation de rennes
Cat  Reynolds

Nonobstant les lazzis et les quolibets, Cat Reynolds marque un point.
Parce que, effectivement, des universitaires britanniques ont bien prouvé que seuls les rennes mâles, après la saison des amours, perdent leurs bois avant Noël.
L'affaire prêterait à sourire si elle ne soulevait d'autres questions. 

Le pôle Nord et le congé de maternité


Et non des moindres.
C'est entendu, le Père Noël travaille avec des rennes femelles,  mais le bonhomme est-il pour autant exemplaire dans ces méthodes de management?
Un journaliste américain s'en émeut : "Beaucoup se demandent à quoi ressemblent leurs conditions de travail et si elles reçoivent un salaire décent. Les rennes femelles gardent leurs bois pendant l'hiver afin de se nourrir pendant la grossesse, car l'hiver suit la saison des amours des rennes.(...) Le pôle Nord n'a apparemment aucune politique légale

"Les rennes sont originaires de l'hémisphère nord. Il est de notoriété publique que le père Noël vit au pôle Nord. Le 25 décembre, les rennes mâles auront déjà perdu leurs bois" écrit Cat Reynolds
"Les rennes sont originaires de l'hémisphère nord. Il est de notoriété publique que le père Noël vit au pôle Nord. Le 25 décembre, les rennes mâles auront déjà perdu leurs bois" écrit Cat Reynolds
(capture écran)

en matière de congé de maternité, laissant les rennes femelles vulnérables à l'exploitation par le travail."

Et d'enfoncer le clou sur la probabilité de cas de harcèlement du Père Noël, vague cousin de Harvey Weinstein, envers ses infatiguables et dévouées collaboratrices: "Cela ne veut pas dire que le Père Noël les attache et les appelle, "Ho, ho, ho," pendant qu'elles font leur travail, augmentant un cas de harcèlement de vacances."

Une affaire qui promet donc de nouveaux rebondissements....

En attendant, Cat Reynolds semble beaucoup s'amuser avec tout ce tapage.

Elle écrit, malicieuse : "J'ai beaucoup appris des inconnus sur Internet et leurs sentiments envers les rennes. Tout d'abord, un nombre alarmant de personnes ne savent pas que les rennes sont des animaux réels. Et deuxièmement, les hommes se mettent vraiment, vraiment en colère quand vous essayez d'enlever leur représentation de rennes."

La jeune écrivaine vient de se bombarder sur sa page Twitter  comme "l'experte la plus importante au monde dans le domaine des rennes".
Une reine aussi.
La reine des neiges.
Et de Nöel 2017.