Terriennes

Une nouvelle façon de combattre le chômage en Espagne... La prostitution !

Une publicité faisant la promotion de “cours de prostitution professionnelle“ sur le campus de Valence en Espagne.
Une publicité faisant la promotion de “cours de prostitution professionnelle“ sur le campus de Valence en Espagne.

Une école offre des cours de prostitution professionnelle à Valence. De l'histoire à la pratique en passant par le dispositif légal. Pour que les chômeuses puissent entrer dans «un un monde rempli de nouvelles possibilités ».

dans
« Cours en fonction des besoins », « théorie et pratique assurées » et surtout, « garantie quasi totale de trouver un emploi » : les affichettes, qui fleurissent aux abords de l'université de Valence, en Espagne, ont de quoi allécher plus d'une chômeuse. De fait, 25% de la population en âge de travailler se trouve sans emploi en Espagne - un record en Europe, et parmi les jeunes, la crise économique fait encore plus de ravages : le taux de chômage s'élève à près de 50% chez les femmes de moins de 25 ans. Oui, l'annonce pourrait bien en séduire plus d'une... A part qu'il s'agit d'un cours de « prostitution professionnelle »... 

« Jouets » inclus

« Pour entrer dans la profession, il est important d'en connaître l'histoire, les prix, les dispositifs légaux, ainsi que la pratique, qui sera dispensée à l'aide de sex toys et détaillera les positions habituelles et celles qui le sont moins », précise la publicité...

A l'issue du cours, les étudiants et étudiantes entreront « dans un monde rempli de nouvelles possibilités pour gagner de l'argent rapidement », conclut l'école. Et tout cela pour une somme modique, quelque 100 euros pour les cours - livres et « jouets » étant fournis... 

Sanctions réclamées 

Croyant à une blague - de mauvais goût, certes - les associations féministes espagnoles ont déjà vérifié l'annonce. Et découvert qu'elle était vraie ! Elles viennent de lancer une campagne contre ces abus et demandé aux autorités régionales la fermeture de l'école en question, des sanctions envers ces responsables et l'interdiction de ce genre de publicités. 

Lysiane J.Baudu

Ancienne grand reporter à La Tribune, Lysiane J. Baudu a rencontré, pendant ses 20 ans de journalisme international, des femmes du monde entier. 
 
Ces "rencontres" feront l'objet de billets, qui lui permettront de faire partager ses impressions, ses analyses, son ressenti au contact de ces femmes, dont l'action professionnelle fait sens pour toutes les autres, de même que pour la société.