Terriennes

Vidéo - "Il était temps ! ", Kareen Rispal première ambassadrice de France au Canada

ambassadrice de France au Canada Kareen Rispal
©TV5MONDE

Kareen Rispal est la première ambassadrice que la France nomme au Canada après vingt-sept collègues masculins qui se sont succédé à ce poste. Quasiment au même moment, Ottawa choisit aussi une femme, Isabelle Hudon, pour représenter le Canada en France. Entretien. 

dans

Avant elle, vingt-sept ambassadeurs ont été nommés par la France au Canada, depuis 1928. Kareen Rispal est la première femme à occuper ce poste. "Il était temps !" reconnaît-elle sur TV5MONDE.

Aujourd'hui, les ambassadrices ne sont qu'au nombre de 50 sur les 194 postes que comptent la France dans le monde. Alors pourquoi la parité n'est-elle pas respectée ? Pour Kareen Rispal, il y a des progrès.

"Je crois qu'il faut partir d'une étude historique, explique Kareen Rispal. Le ministère des Affaires étrangères était un ministère historiquement masculin. Aujourd'hui, la situation s'est bien améliorée. Sur quatre ambassadeurs, une femme est nommée. C'est pas mal comme ratio. "
 

Il y a quelques années, il y avait une femme pour dix hommes. On progresse. Il y a un plafond de verre. 

Kareen Rispal, ambassadrice de France au Canada. 

Cependant la première ambassadrice de France au Canada martèle : "Il est temps que les femmes parlent.  (...) Il est temps que les femmes prennent le pouvoir, s'affirment, qu'elles demandent. Parce que souvent, elles n'osent pas demander des 'jobs' importants."

Kareen Rispal, elle, a fait son choix : le Canada où vivent au moins 100 000 ressortissants français. Un pays où vivent de nombreux francophones notamment au Québec. 

"La francophonie, souligne l'ambassadrice, c'est l'innovation, une ouverture vers de multiples mondes qui ouvre des possiblités vers d'autres continents. La francophonie, ce n'est pas la francophonie à la grand-papa, c'est un atout quand on veut se projeter dnas le monde.