Terriennes

Violences faites aux femmes: au Maroc, cachez ces bleus que nous ne saurions voir

Comment reprendre sa vie tout en beauté après avoir été frappée au visage ? La chaîne marocaine 2M vous explique comment faire.
Comment reprendre sa vie tout en beauté après avoir été frappée au visage ? La chaîne marocaine 2M vous explique comment faire.
capture d'écran

La chaîne marocaine 2M a présenté ses excuses. Trop tard. La chronique "beauté", diffusée à la veille de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, proposant le meilleur maquillage pour dissimuler les ecchymoses consécutives à des coups, n'en finit pas de faire des vagues.

dans

"Le vert est utilisé à l'aide d'un pinceau pour camoufler la partie rougeâtre. (.../...) Un correcteur orange puis jaune, puis un fond de teint permettent de recouvrir l'œil au beurre noir" nous conseille la voix douce de Lydya Mouline en nous regardant droit dans les yeux. Avant  d'"espérer avoir donné des solutions aux femmes qui ont besoin de ces conseils, afin qu'elles puissent elles aussi continuer à vivre et se rendre à leur travail".

« On est là pour essayer de donner des solutions à ces femmes qui, les pauvres, mettent leur vie sociale de côté, pendant une période de 2 à 3 semaines, le temps que leurs blessures disparaissent. Ces femmes là ont déjà été soumises à une humiliation morale et n’ont pas besoin de subir le regard d’autrui », renchérit-elle trois jours plus tard en répondant au populaire site d'information marocain Yabiladi.

Le principe : masquer les bleus pour masquer la douleur des femmes violentées

Le 23 novembre 2016, la chaine publique 2M diffuse son programme Sabahyate 2M, un magazine féminin d'une heure qui comprend une traditionnelle rubrique beauté, animée par une maquilleuse professionnelle, Lidya Mouline. Et l'animatrice veut bien faire, parce que dans deux jours le monde entier marquera la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, érigée par les Nations Unies en décembre 1999, chaque 25 novembre en souvenir de l'assassinat le 25 novembre 1960 des trois sœurs Mirabal, militantes de la cause des femmes en République dominicaine.

Ce qui lui vient à l'esprit pour apporter sa pierre à ce 25 novembre 2016 semble couler de source : apprendre aux femmes à masquer bleus, ecchymoses, plaies et autres traces des coups reçues par une épouse, une soeur, une fille, une petite amie, d'un proche - mari, frère, ami ou père…

Les femmes ont honte de sortir dans la rue avec des bleus sur le visage
Lidya Mouline

Et malgré les excuses publiques de la chaîne qui l'emploie, la présentatrice a du mal à comprendre le tollé qu'elle a provoqué en proposant simplement un « artifice qui permet de continuer à vivre normalement en attendant que justice soit faite. Les femmes ont honte de sortir dans la rue avec des bleus sur le visage. En plus de ce qu’elles ont vécu, doivent-elles être mises de côté et enfermées chez elles le temps que ces bleus partent ? ».

« Franchement, si je peux remonter le moral à une femme qui a déjà subi une humiliation pareille pendant quelques jours et lui permettre de traverser cette période, je n’hésiterais pas. Pour les plaintes, je ne suis pas là pour juger. D'ailleurs, toutes les femmes ne doivent pas juger. On est là pour conseiller et pour offrir certaines solutions à notre manière, qui sont peut-être artificielles mais vitales pour les femmes concernées. »

La vidéo "officielle" a été supprimée, mais des téléspectateurs agiles et avisés avaient réussi à la récupérer et à la diffuser sous de multiples formes, parfois sans son comme celle ci-dessous.
 

tuto maquillage bleus

Il aura fallu trois jours à la direction de la chaîne pour réagir et admettre sa faute, par un communiqué publié sur les réseaux sociaux avant d'être lu à l'antenne. "La direction estime que cette rubrique est complètement inappropriée et comporte une erreur d’appréciation éditoriale compte tenu de la sensibilité et de la gravité du sujet de la violence faite aux femmes."
 
Mais la chaîne publique aurai-elle réagi sans la mobilisation des téléspectateurs et internautes, entre colère et humour noir ?
 
 

Aujourd'hui, certain-es attendent des sanctions au delà des excuses. Une pétition a été lancée par des féministes marocaines avec ce mot d'ordre : "Ne couvre pas les traces des coups avec du maquillage, dénonce ton agresseur !"


"En tant que citoyennes marocaines, et militantes de la cause féministe au Maroc, et au nom de tout le peuple marocain, nous dénonçons cet agissement qui a pour objectif de normaliser les violences faites aux femmes et exigeons des sanctions sévères envers cette émission . (.../...) Nous encourageons les signataires à contacter la Haute Autorité de Communication Audiovisuelle (HACA), demandant qu'ils agissent contre 2M et Sabahiyat."