Afrique

Afrique du Sud : mystère autour de la mort d'une vingtaine de jeunes dans une boîte de nuit

En Afrique du Sud, la police enquête sur la mort mystérieuse d'une vingtaine de jeunes dont les corps ont été retrouvés morts dans un night-club.<br />
 
En Afrique du Sud, la police enquête sur la mort mystérieuse d'une vingtaine de jeunes dont les corps ont été retrouvés morts dans un night-club.
 
Capture d'écran SABC News

Les cadavres d'au moins 20 jeunes ont été découverts dans un bar de nuit d'un township d'East London, une ville d'un million d'habitants située sur la côte orientale sud-africaine, a annoncé dimanche la police locale. Aucune victime ne présente de blessure visible.

"Nous avons une information concernant (des) jeunes qui ont été retrouvés morts dans un bar de nuit de Scenery Park, à East London. Nous continuons d'enquêter sur les circonstances de ces décès", a affirmé un porte-parole de la police provinciale, le général Thembinkosi Kinana. Les victimes sont âgées de 18 à 20 ans. "Trois blessés sont décédés à l'hôpital, et il en reste deux dans un état très critique",  la cheffe du service de sécurité du gouvernement provincial.

Comment sont-ils morts? Un responsable des services de santé provinciaux, Unathi Binqose, a écarté la possibilité d'une bousculade ou d'un mouvement de foule. "Il est difficile de penser qu'il s'agit d'une bousculade, car aucune victime ne présente de blessure ouverte visible", a-t-il affirmé.

(Re) lire: Rapport sur la corruption en Afrique du Sud: Jacob Zuma rejette "un ramassis de ragots"

La piste d'un empoisonnement collectif

Selon le journal local DispatchLive, "les corps sont éparpillés, en travers des tables, sur des chaises et au sol", sans "aucun signe apparent de blessure".

Sur les réseaux sociaux, certains évoquaient la possibilité d'une intoxication au gaz ou d'un empoisonnement collectif. Les télévisions locales diffusaient en boucle des images de la foule des familles et des badauds rassemblés aux alentours de ce bar de nuit d'East London, une ville d'un million d'habitants située sur l'océan Indien, à quelque 700 km au sud de Johannesburg.

(Re) voir: Afrique du Sud : au Cap, la population se mobilise contre les gangs

Chargement du lecteur...