Afrique

Angola : le journaliste d'investigation Rafael Marques acquitté

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / A. Renevier / A.G Longo

La justice angolaise a acquitté vendredi le célèbre journaliste et défenseur des droits humains Rafael Marques, qui risquait une peine de prison ferme pour avoir accusé un ancien haut magistrat de corruption dans une affaire immobilière.

dans
C'est presque devenu un exercice de routine pour Rafael Marques : ce journaliste d'investigation connaît bien le tribunal de Luanda. Il a été souvent poursuivi et souvent condamné, car ses enquêtes déplaisent aux autorités congolaises. 

La dernière en date, publiée en 2016 met en cause le procureur général de l'époque, dans une affaire de transaction immoblière. Lui en retour accuse le journaliste d'outrage et d'insulte à l'autorité publique.   

A ses côtés sur le banc des accusés, le journaliste Mariano Bras : il avait repris l'article en question dans son hebdomadaire. 

Après trois heures de jugement, le verdict inattendu a surpris les deux hommes : ils ont été acquittés.
 
Leurs propos dans ce contexte ne sont pas blasphématoires. Sur ce point, nous considérons que cela ne relèvé pas du cadre pénal, les accusés Rafael Marques et Mariano Bras ont donc exercé leur obligation d'informer en toute objectivité. 
Josina Falcao, présidente du tribunal 

Une bonne nouvelle pour Rafael Marques, qui, supris par ce verdict, annonce d'ores et déjà travailler sur de nouveaux dossiers... visant d'autres magistrats, et le président de la cour de justice militaire : "Il y aura des répercussions légales, c'est un signe que nous devons continuer notre travail de lutte anti-corruptuon, nous continuerons à dénoncer tous ceux qui profitent des Angolais et surtout des défavorisés."

Ce verdict serait-il un signe d'ouverture du nouveau gouvernement? Le président Lourenço, au pouvoir depuis près d'un an avait fait de la lutte anti-corruption une promesse de campagne. Pour Rafael Marques, le vent du changement se fera sentir, uniquement le jour où les officiels mis en cause pour corruption, seront à leur tour, derrière les barreaux.