Au Sahel, la guerre contre les djihadistes

La force conjointe du G5 Sahel annoncée en février dernier, dont l'effectif pourrait atteindre 5000 hommes, devra s'approprier ce terrain et le quadriller pour empêcher de nouveaux sanctuaires terroristes. 

Le sommet sur la situation au Sahel, qui réunira la France et ses partenaires africains, se tiendra les 15 et 16 février 2021 à N'Djamena, a indiqué la présidence française. Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso, Mauritanie : depuis les années 2000, les pays du Sahel sont confrontés à une insurrection djihadiste. Au cours des dernières années, le Mali et le Burkina Faso ont fait face à des attaques terroristes répétées et souvent meurtrières. La crise au Sahel trouve son origine dans la guerre civile algérienne, lorsque les groupes salafistes, en premier lieu le GSPC issu du GIA, se sont repliés vers le sud. Depuis, les groupes armés se sont multipliés. La présence dans la région de l'opération française Barkhane, mais aussi de la mission de l'ONU au Mali (Minusma), ou encore la lente mise en place du G5 Sahel, ne semblent pas endiguer le phénomène.
 

Le Mali a l'intention de se servir des mercenaires du groupe russe Wagner pour assurer sa sécurité. Dans l'enceinte de l'ONU, le premier ministre...
À la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies, le Premier ministre malien du gouvernement de transition, Choguel Maïga a accusé ce 25 septembre la France d’avoir abandonné le Mali en décidant de retirer la force Barkhane.
Le Premier ministre malien Choguel Kokalla Maïga a accusé à l'ONU la France d'un "abandon en plein vol" avec sa décision de...
1 : 55
Il est le 52e soldat français à périr au Sahel. Il s'appelait Maxime Blasco, caporal chef du 7ème régiment de chasseurs alpins et décoré à de...
2 : 23
Depuis 2015, plus de 1,4 million de personnes ont dû fuir leur domicile à cause de la menace terroriste. Selon l'ONG Norvegian Refugee Council,...
2 : 17
Ce déplacement, entamé dimanche au Niger, vise notamment à exposer aux pays concernés la réorganisation par la France, engagée depuis janvier 2013...
1 : 08
La ministre des armées Florence Parly rencontrait son homologue malien aujourd'hui pour réaffirmer la présence française dans la "zone des trois...
Adnan Abou Walid al-Sahraoui a été tué par une frappe d'un drone français le 17 août dernier.
Il était la cible prioritaire des forces françaises engagées dans la guerre contre le terrorisme au Sahel. Il a été abattu par un drone de l'armée française. Adnan Abou Walid al-Sahraoui dirigeait l'État islamique dans le Grand Sahara (EIGS), une organisation terroriste qui n’épargnait pas les civils. Retour sur le parcours du dirigeant du groupe djihadiste le plus dangereux du Sahel.
2 : 31
Le président Emmannuel Macron l'a annoncé dans la nuit du 15 au 16 septembre : le chef du groupe Etat islamique au Grand Sahara a été tué par les...
Le président français Emmanuel Macron a annoncé, mercredi 15 septembre 2021, la mort d'al-Sahraoui, chef djihadiste au Grand Sahara. Il l'a qualifiée de "succès majeur" pour l'armée française, après plus de huit ans de combat contre les extrémistes au Sahel. Une affiche offrant une récompense pour toute information sur le chef djihadiste, via AP
Les forces françaises ont tué le chef du groupe djihadiste Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), Adnan Abou Walid al-Sahraoui....
Des Maliens manifestent pour réclamer le départ des soldats français du Mali ce 21 septembre 2020.
Paris menace de retirer ses troupes du Mali si le gouvernement malien signe un accord avec la société russe de sécurité privée...
Des réfugiés burkinabés et maliens dans un camp de réfugiés du HCR.
Plus de 275 000 personnes ont été contrainte de fuir une nouvelle flambée de violence. C'est ce qu'annonce une ONG norvégienne,...
Le 28 mai 2021 à Bamako, une manifestation de soutien à l'armée malienne (FAMA). Le portrait du chef de la junte, le colonel Goïta, côtoie le drapeau russe.
Après la République centrafricaine et la Libye -entre autres- les mercenaires de Wagner seront-ils prochainement déployés en...
Des Maliens manifestent ce 22 septembre 2020 pour réclamer le départ des troupes françaises et l'arrivée de soldats russes.
Un accord serait sur le point d'être signé par le gouvernement malien permettant l'arrivée de mercenaires russes au Mali. C'est...

Pages