Au Sahel, la guerre contre les djihadistes

La force conjointe du G5 Sahel annoncée en février dernier, dont l'effectif pourrait atteindre 5000 hommes, devra s'approprier ce terrain et le quadriller pour empêcher de nouveaux sanctuaires terroristes. 

Le sommet sur la situation au Sahel, qui réunira la France et ses partenaires africains, se tiendra les 15 et 16 février 2021 à N'Djamena, a indiqué la présidence française. Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso, Mauritanie : depuis les années 2000, les pays du Sahel sont confrontés à une insurrection djihadiste. Au cours des dernières années, le Mali et le Burkina Faso ont fait face à des attaques terroristes répétées et souvent meurtrières. La crise au Sahel trouve son origine dans la guerre civile algérienne, lorsque les groupes salafistes, en premier lieu le GSPC issu du GIA, se sont repliés vers le sud. Depuis, les groupes armés se sont multipliés. La présence dans la région de l'opération française Barkhane, mais aussi de la mission de l'ONU au Mali (Minusma), ou encore la lente mise en place du G5 Sahel, ne semblent pas endiguer le phénomène.
 

2 : 25
Le retrait militaire de la France et de ses partenaires du Mali est difficile à accepter pour les familles des 53 soldats français morts au combat....
Les présidents nigérien Mohamed Bazoum et français Emmanuel Macron, le 16 février 2022, Palais de l'Elysée, Paris. 
Des cinq membres du G5 Sahel, le Niger est le mieux placé pour figurer au coeur du redéploiement du dispositif militaire de lutte...
Soldats maliens patrouillant devant le Radisson blue de Bamako après l'attaque terroriste de novembre 2015. 
Le départ de l'armée française du Mali, après neuf ans d'opérations contre les groupes djihadistes, sanctionne les limites d'une...
Les soldat français de la force Barkhane ayant fini leur mission de quatre mois au Sahel quittaient leur base à Gao au Mali, le 9 juin 2021.<br />
 
Entretien. C'est finalement lors de la conférence de presse de ce jeudi 17 février que le Président Macron, accompagné de ses...
Poussés dehors par les "obstructions" de la junte au pouvoir à Bamako, la France et ses partenaires européens ont officialisé jeudi leur retrait militaire du Mali. Une annonce qui met un terme à neuf ans de lutte antidjihadiste menée par Paris, qui affirme vouloir rester engagé auprès des pays sahéliens et du golfe de Guinée.<br />
AP/Jerome Delay
"Se battre pour un Etat qui ne souhaite plus notre présence, quel est le but de tout cela ? ". Le colonel en retraite français...
Emmanuel Macron a tenu une conférence de presse jeudi 17 février aux côtés des présidents ghanéen et sénégalais, Nana Afuko Addo et Macky Sall, et de Charles Michel, président du Conseil européen.<br />
<br />
AP - Ian Langsdon
Jeudi 17 février, le président français Emmanuel Macron a tenu une conférence de presse à l’Élysée, aux côtés des chefs d’État...
Emmanuel Macron a reçu mercredi 16 février plusieurs dirigeants européens et africains pour discuter de l'avenir de la présence militaire française au Mali. Parmi eux, le président du conseil européen Charles Michel. 

La France, ses partenaires européens et le Canada ont annoncé le 17 février le retrait du Mali des opérations militaires antidjihadistes Barkhane et Takuba du fait de la dégradation des relations avec la junte à Bamako. Dans une déclaration conjointe, les partenaires internationaux indiquent souhaiter "étendre leur soutien" aux pays du Golfe de Guinée.

2 : 29
L'après Barkhane se prépare-t-il à l'Elysée ? Les partenaires africains et européens y étaient réunis le 16 février pour un dîner de travail. Des...
2 : 07
Un retrait militaire semble inéluctable tant les relations se sont dégradées entre Paris et Bamako. Face à l'urgence, Emmanuel Macron a convié les...
1 : 44
Emmanuel Macron envisage le retrait de la force Barkhane du Mali, un retrait amorcé déjà depuis plusieurs mois et qui s'accélère depuis l'arrivée de...
3 : 00
Pour l'ancien ambassadeur de France Nicolas Normand au Mali, la présence de paramilitaires de la compagnie privée Wagner sur le sol malien ne fait...
2 : 13
Emanuela Del Re, représentante de l'UE au Sahel est formelle : l'Europe ne quittera pas le Mali. Elle rappelle que l'action européenne s'exerce...
1 : 48
La force française Barkhane n'est pas seule au Mali et dans la zone sahélienne, l'Europe a ses unités qui soutiennent la France dans sa lutte contre...

Pages