Au Sahel, la guerre contre les djihadistes

La force conjointe du G5 Sahel annoncée en février dernier, dont l'effectif pourrait atteindre 5000 hommes, devra s'approprier ce terrain et le quadriller pour empêcher de nouveaux sanctuaires terroristes. 

Le sommet sur la situation au Sahel, qui réunira la France et ses partenaires africains, se tiendra les 15 et 16 février 2021 à N'Djamena, a indiqué la présidence française. Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso, Mauritanie : depuis les années 2000, les pays du Sahel sont confrontés à une insurrection djihadiste. Au cours des dernières années, le Mali et le Burkina Faso ont fait face à des attaques terroristes répétées et souvent meurtrières. La crise au Sahel trouve son origine dans la guerre civile algérienne, lorsque les groupes salafistes, en premier lieu le GSPC issu du GIA, se sont repliés vers le sud. Depuis, les groupes armés se sont multipliés. La présence dans la région de l'opération française Barkhane, mais aussi de la mission de l'ONU au Mali (Minusma), ou encore la lente mise en place du G5 Sahel, ne semblent pas endiguer le phénomène.
 

1 : 35
La France avait promis de réduire sa présence militaire au Mali d'ici à 2023. Dans cette optique, les forces françaises de l'opération Barkhane ont...
2 : 03
Les forces françaises de l'opération barkhane ont entamé la phase finale du transfert de la base militaire de Kidal, dans le nord du Mali, vers les...
3 : 29
Paris a entrepris en juin de réorganiser son dispositif militaire au Sahel, en quittant notamment les bases les plus au nord du Mali (Kidal,...
Ahmad Al Faqi Al Mahdi, condamné en septembre 2016 à neuf ans de prison pour avoir dirigé intentionnellement des attaques contre la porte de la mosquée Sidi Yahia et neuf des mausolées de Tombouctou demande a être libéré. (27/09/2016, La Haye)
Ahmad Al Faqi Al Mahdi, djihadiste malien, condamné en 2016 à neuf ans de prison par la Cour pénale internationale (CPI) pour...
Des soldats français quittent ce 9 juin 2021 le Mali et prennent l'avion sur la base militaire de Gao.
Les forces françaises de l'opération Barkhane ont débuté ce 12 octobre la phase finale du transfert de la base de Kidal, dans le...
Quatre ans et huit mois plus tard, fin de captivité pour celle que tout le monde surnommait "Soeur Gloria": la missionnaire colombienne Gloria Cecilia Narvaez va pouvoir rentrer chez elle après une détention peu médiatisée aux mains d'Al-Qaïda au Mali.<br />
Tv5monde
Sœur Gloria Cecilia Narvaez, enlevée en février 2017 par des djihadistes au Mali, a été libérée samedi. La religieuse...
Sur cette photo d'archive du lundi 7 juin 2021, des radios sont préparées sur une carte alors que les commandos de la force française Barkhane se préparent à partir en mission depuis leur base de Gao, au Mali.
Depuis l’engagement de la France en 2013, jamais le ton n’était monté aussi haut entre Paris et Bamako. Temps fort de cette crise ouverte, les propos tenus par le Premier ministre malien, Choguel Kokalla Maïga. Qualifiant d'"abandon en plein vol" le plan français de réduction de sa présence au Mali, sa diatribe onusienne a aussitôt provoqué la réaction du président français qui déclarait "démocratiquement nulle" la légitimité du gouvernement malien. Quels sont les risques de telles tensions diplomatiques entre Paris et Bamako ? Quelles solutions pour ramener la stabilité au Mali ? Eléments de réponse avec l’analyste sur les questions de sécurité au Sahel, Ibrahim Maïga.  
Un soldat français de la force Barkhane avec une mitrailleuse à bord d'un hélicopter de transport Caiman, au cours d'une mission nocturne à Gaa, au Mali, le 7 juin 2021. 
La force antidjihadiste française au Sahel, Barkhane, a annoncé, vendredi 8 octobre, avoir tué la veille au Mali, Oumarou Mobo...
Le 8 avril 2021, le journaliste français Olivier Dubois était enlevé à Gao, dans le nord du Mali, par des djihadistes. Depuis, il...
1 : 45
Emmanuel Macron a qualifié jeudi 30 septembre de "honte" les accusations d'"abandon" du Mali par la France, portées par le premier ministre de...
1 : 42
Le premier ministre malien Choguel Maïga, de retour au pays, a été accueilli en héros après avoir participé à l'Assemblée générale des Nations Unies...
Le Premier ministre Choguel Maïga lors de son discours le 25 septembre 2021 devant l'Assemblée génerale de l'ONU avait fustigé le retrait de Barkhane au Mali.<br />
 
Le Premier ministre malien du gouvernement de transition, Choguel Maïga, n’avait pas mâché ses mots à la tribune de l'Assemblée...
Florence Parly, ici en 2019 lors de l'annonce de la mort de 13 soldats français au Sahel, juge "indécents" les propos du Premier ministre malien sur un "abandon" de France au Mali.<br />
<br />
 
Florence Parly, ministre française des Armées a réagi vivement aux propos du Premier ministre malien tenu à la tribune de l'ONU...

Pages