Au Sahel, la guerre contre les djihadistes

La force conjointe du G5 Sahel annoncée en février dernier, dont l'effectif pourrait atteindre 5000 hommes, devra s'approprier ce terrain et le quadriller pour empêcher de nouveaux sanctuaires terroristes. 

Le sommet sur la situation au Sahel, qui réunira la France et ses partenaires africains, se tiendra les 15 et 16 février 2021 à N'Djamena, a indiqué la présidence française. Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso, Mauritanie : depuis les années 2000, les pays du Sahel sont confrontés à une insurrection djihadiste. Au cours des dernières années, le Mali et le Burkina Faso ont fait face à des attaques terroristes répétées et souvent meurtrières. La crise au Sahel trouve son origine dans la guerre civile algérienne, lorsque les groupes salafistes, en premier lieu le GSPC issu du GIA, se sont repliés vers le sud. Depuis, les groupes armés se sont multipliés. La présence dans la région de l'opération française Barkhane, mais aussi de la mission de l'ONU au Mali (Minusma), ou encore la lente mise en place du G5 Sahel, ne semblent pas endiguer le phénomène.
 

1 : 29
L'annonce du retrait partiel des soldats français présents au Sahel est au cœur des discussions. À Bamako, la nouvelle est diversement appréciée et...
4 : 35
Huit ans après le début de l'opération Barkhane, le président français Emmanuel Macron a annoncé sa réorganisation. Pourquoi maintenant ? Eléments de...
0 : 58
Le président français Emmanuel Macron a annoncé la fin de l'opération militaire Barkhane au Sahel. Tour d'horizon des réactions au Mali avec notre...
1 : 49
Le président français Emmanuel Macron annonce la fin de l'opération "Barkhane" au Sahel. Les troupes françaises y sont engagées depuis 2013 dans la...
4 : 18
"Les Africains doivent assurer leur propre sécurité".  Le journaliste et écrivain Serge Daniel, correspondant de RFI au Mali, analyse les...
3 : 27
Annoncer la fin du dispositif Barkhane, la réduction des effectifs français au Sahel, est un geste fort "qui peut sembler paradoxal" au vu des...
3 : 05
Alors que le Burkina Faso vient de subir une attaque terroriste d'une grande violence à Solhan, le président Emmanuel Macron annonce la diminution de la présence française au Mali et l'évolution du dispositif Barkhane fin juin. Pour Serge Daniel, correspondant de l'Agence France Presse au Mali, cette annonce montre que "la sécurité au Sahel n'est plus uniquement l'affaire de la France mais celle de la communauté internationale" .
1 : 50
Au sommet du G7, le président Macron va aborder la question du Sahel et annoncer un changement majeur de la présence française au Mali. Celui-ci se...
Des soldats français de la force Barkhane quittent leur base de Gao au Mali, le 9 juin 2021.  (AP Photo/Jerome Delay)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé jeudi une "transformation profonde" de la présence militaire française au Sahel,...
Des soldats français de l'opération Barkhane chargent du matériel dans leur blindé sur la base de Gao.
Le président Macron annonce jeudi 10 juin, la fin prochaine de l'opération Barkhane au Sahel. Une semaine avant, le ministère...
Un groupe d'autodéfense patrouille dans les rues de Ouagadougou ce 14 mars 2020. En novembre 2019, le pouvoir a mis en place ces groupes de civils armés pour faire face à la montée des forces djihadistes. 
Dans la nuit du 4 au 5 juin 2021, dans le nord-est du Burkina Faso, une attaque imputée à des djihadistes a fait plus de 160...
Dans cette photo d'archive du lundi 24 août 2020, le colonel Assimi Goita, arrive pour rencontrer une délégation régionale au ministère de la Défense dans la capitale Bamako du Mali.
Le colonel Assimi Goïta a prêté serment et a troqué, ce lundi 7 juin, son habituel treillis militaire contre le costume de...
Au moins 11 membres d'une communauté touareg ont été tués jeudi 3 juin par des assaillants non identifiés à Agharangabo, près de Ménaka, dans le Nord-Est du Mali.
Au moins 11 membres d'une communauté touareg ont été tués le 3 juin par des assaillants non identifiés près de Ménaka, dans le...

Pages