Au Sénégal, l'opposition appelle à la mobilisation contre une inéligibilité de Sonko

La coalition d'opposition sénégalaise Yewwi Askan Wi a appelé mardi 9 mai à la mobilisation contre la menace d'inéligibilité pesant sur un de ses leaders, Ousmane Sonko, pour la présidentielle de 2024 à la suite de sa condamnation la veille.

Image
Ousmane Sonko en mars 2021 à Dakar.

Ousmane Sonko en mars 2021 à Dakar.

© AP Photo/Sylvain Cherkaoui, File
Partager1 minute de lecture

"Il faut que le peuple se mobilise pour soutenir Ousmane Sonko dans ce combat-là", a déclaré devant la presse l'un des chefs de file de la coalition, Khalifa Sall, après la condamnation d'Ousmane Sonko à six mois de prison avec sursis.

Khalifa Sall et d'autres chefs de Yewwi Askan Wi ont appelé les Sénégalais à se mobiliser à l'occasion d'une marche déjà prévue vendredi, et une nouvelle annoncée une semaine après, le 19 mai.

"Il ne faut pas qu'il y ait une troisième victime de (l'actuel président) Macky Sall, on en a connu deux", a-t-il dit, faisant référence à son propre sort et à celui de Karim Wade. Khalifa Sall et Karim Wade ont été empêchés de concourir à la présidentielle de 2019 contre Macky Sall en raison de condamnations antérieures, respectivement pour "escroquerie sur les deniers publics" et "enrichissement illicite".

M. Sonko, troisième de la présidentielle de 2019, menace d'être radié des listes électorales à la suite de sa condamnation en appel pour diffamation et injures contre le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang lundi. Il doit par ailleurs être jugé la semaine prochaine pour viols présumés sur une employée d'un salon de beauté de Dakar.

Il crie au complot du président pour l'écarter de la course de 2024.