Afrique

Basketball Africa League au Rwanda : qui sont les meilleurs joueurs africains du tournoi ?

Illustration d'un match de basketball
Illustration d'un match de basketball
Themba Hadebe / ASSOCIATED PRESS

Lancée en 2020, la Basketball Africa League (BAL) se tient cette année à Kigali au Rwanda. Pendant une semaine, huit clubs africains de huit pays différents se sont affrontés et des joueurs du continent ont pu tirer leur épingle du jeu. Tour d’horizon.

Pendant une semaine, la capitale rwandaise est aussi celle du basket-ball africain. Du 21 au 28 mai, huit équipes de grands clubs africains de basketball de huit pays différents se sont rencontrées à Kigali au Rwanda dans le cadre de la Ligue de africaine de Basketball (BAL). La compétition touche à sa fin, l’occasion de (re)découvrir les basketteurs africains qui ont su se démarquer. 

Le match pour la troisème place a vu la large victoire du Zamalek d'Égypte au Forces Armées et Police (FAP) du Cameroun, le 27 mai, 97 à 74.

La finale pour le titre opposera Petro Luanda d'Angola à l'US Monastir de Tunisie le 28 mai.

Souleymane Diabaté, “Solo”  aux commandes 

L’international ivoirien de l’US Monastirienne a mené un jeu décisif le 25 mai dernier, alors que ses coéquipiers et lui sont venus à bout des Égyptiens du Zamalek. Durant ce match, il a notamment délivré une passe décisive, permettant à l'équipe tunisienne de l’US Monastirienne d’accéder à la finale. Samedi 28 mai, “Solo” fera face au Petro de Luanda (Angola). 

Le sursaut du Camerounais Brice “big man” Bidias

À tout juste 23 ans, le Camerounais Brice Dieudonné Eyaga Bidias a fait parler de lui dès le premier jour du tournoi. Alors que son équipe affrontait le REG du Rwanda, celui qui mesure pas moins de 2m05 a mis un panier d'anthologie après avoir dérobé le ballon à un adversaire. Majestueux. 

Le jeu décisif du vétéran égyptien Radhouane Slimane

L’actuel capitaine de l’US Monastir (Tunisie), est âgé de 41 ans. Sa maturité et son expérience ont largement fait la différence durant la compétition. MVP (meilleur joueur) lors des demi finales, le Tunisien a porté son équipe vers la victoire avec 21 points marqués en moins d’une demi heure de jeu. 

Ike Diogu, un Nigérian imperturbable 

À 38 ans, le Nigérian Ike Diogu a longtemps joué en NBA avant de devenir capitaine de l’équipe de basketball nigériane. Durant la BAL, l’allier-pivot qui joue au Zamalek SC, le célèbre club de basketball égyptien, a terrassé ses adversaires. 

Ike Diogu, capitaine de l'équipe de basketball du Nigéria. Wuhan, Chine - 2 septembre 2019.
Ike Diogu, capitaine de l'équipe de basketball du Nigéria. Wuhan, Chine - 2 septembre 2019.
Andy Wong / ASSOCIATED PRESS

Le sacre de l’Angolais Childe Dundao

Formé au sein de l’Atletico Petroleos de Luanda, le jeune basketteur  angolais Childe Dundao (24 ans), a été élu homme du match après la rencontre en demi-finale avec le Cameroun. 

Moustafa Kejo, exemplaire 

Le capitaine égyptien du Zamalek SC réalise une compétition sans faute. Meilleur joueur dès le début du tournoi, il a brillé face au SLAC Basketball de Guinée. Après la compétition, Kejo, qui fait partie de la sélection nationale égyptienne, va poursuivre son ascension.

Cette année, les organisateurs de la Basket Africa League ont également rendu hommage à des basketteurs africains de la NBA. Le Rwandais Aristide Mugabe ou encore le Franco-Camerounais Joachim Noah, qui tentent de promouvoir ce sport en Afrique, ont reçu un prix pour saluer leur engagement.