Afrique

Burkina Faso : 3 ans après, les cauchemars du coup d'Etat de 2015

Chargement du lecteur...
©S. Rodier, G. Longo / TV5MONDE

Le procès avance difficilement, report après report, au grand désespoir des Burkinabés. Ce 17 septembre 2015 reste gravé dans leur mémoire. Ce jour où tout a basculé. Certains en gardent des souvenirs traumatisants.
 

dans
Trois ans déjà ont passé, mais jamais les images ne vont disparaître des pensées de Tyga Cheir Sawadogo. Le coup d'Etat a tué, juste devant lui.

Le Burkina, comme le pensait ce garçon vivait des jours heureux. Michel Kafando remplaçait depuis quelques mois Blaise Compaoré. Issac Zida, un militaire, devenait Premier ministre, mais pour une simple transition avant la démocratie peut-être...

Mais cet homme Gilbert Diendéré et ses soldats du régiment présidentiel tentent de renverser ce régime. Ils prendront en otage les nouveaux dirigeants, quadrilleront la capitale, mais échoueront après quelques heures, et se retrouvent devant les tribunaux, ils sont 84 accusés en tout. Un procès qui n'a jamais apaisé l'esprit de M. Sawadogo.

Quatorze hommes sont tués durant ce coup d'Etat manqué, dont le jeune garçon de Noeli, le fantome de Monsieur Sawadogo. Il vient souvent rendre visite à cette mère abattue qui n'attend que les décisions de Dieu, à défaut d'avoir encore celles de la justice burkinabè.