Burkina Faso : exemple de transition démocratique ?

Des citoyens burkinabés réunis près d'un bâtiment du gouvernement de transition à Ouagadougou, le 31 octobre 2014.<br />

Après la chute de l'ancien président Blaise Compaoré en octobre 2014, le Burkina Faso avait entamé une période de transition, qui devait être marquée par des élections présidentielle et législatives le 11 octobre 2015. Mais le 16 septembre, des putschistes menés par le général Diendéré ont annoncé la destitution du président et la dissolution des instances de transition avant, finalement, de redonner le pouvoir à Michel Kafando. Après cette période d'instabilité, l'élection présidentielle a finalement eu lieu le 29 novembre 2015, dans un climat apaisé. Roch Marc Christian Kaboré du parti MPP est devenu le président du Burkina Faso, élu démocratiquement, avec près de 54% des voix.

Au Burkina Faso, un an après le soulèvement qui a chassé le Président Blaise Compaoré du pouvoir, le peuple burkinabé se rend aux...
Le Burkina Faso vient de lancer sa première campagne présidentielle, la première sans Blaise Compaoré depuis près de 30 ans....
Le président de transition burkinabè, Michel Kafando, lors de la cérémonie officielle de "ré-investiture", mercredi 23 septembre 2015, à Ouagadougou (Burkina Faso)
Une semaine après avoir été renversé par un coup d'Etat, le président de la transition Michel Kafando a été officiellement...
Un militaire maintient l'ordre dans la capitale burkinabé le 20 septembre 2015 après le coup d'Etat du général Diendéré.
Les putschistes burkinabè ont signé mardi soir un accord prévoyant un retour dans leur caserne et accepté de "rétablir" dans ses...
L'hôtel Laico, devant lequel devait se tenir la manifestation du collectif "Le balai citoyen" a été investi en milieu de matinée...
Le général Diendéré, à l'origine du coup d'Etat du 17 septembre, a accepté de répondre aux question de notre envoyée spéciale au...
Des Burkinabè manifestent dans les rues de la capitale Ougadougou le 17 septembre 2015 après le coup d'Etat.
Le général Diendéré qui a pris depuis deux jours le pouvoir aux mains du président de transition Michel Kafando pourra-t-il rester en place ? Comme en octobre 2014, la rue refuse ce coup d'Etat et se mobilise. Pourra-t-elle reprendre le pouvoir et obtenir le soutien des hommes en uniformes d'une armée divisée ? Trois questions à Richard Banégas chercheur au Ceri, spécialiste de la politique de la rue en Afrique de l’Ouest.
Les putschistes ont remis en liberté Michel Kafando ce vendredi 18 septembre 2015 après avoir pris le pouvoir deux jours...
Le Général Diendéré déclare aux journalistes de Jeune Afrique être passé à l'acte "<em>pour empêcher la déstabilisation du Burkina</em>"
Gilbert Diendéré, 53 ans, est à la tête des putschistes. Ce militaire de haut rang, ex chef d'état-major de Blaise Compaoré, a...
<span class="tooltip" id="previewtooltip_080e14d42a8e4cd5996a3b814ddff512" style="top: -10.3px; left: 5.45px; display: block;">Le président français Francois Hollande et le président de la transition du Burkina Faso Michel Kafando à l'Elysée, à Paris le 1er juin 2015.</span>
‪Le président burkinabé par intérim Michel ‪Kafando‬, son Premier ministre ainsi que des ministres sont retenus à la présidence...
Blaise Compaoré à Paris le 18 septembre 2012.
Les députés du parlement intérimaire du Burkina Faso ont voté, jeudi 16 juillet à Ouagadougou, la mise en accusation de l'ancien...
Michel Kafango, président intérimaire du Burkina Faso
Après de longues négociations, une charte de transition du pouvoir a enfin été signée à Ouagadougou. Négociations laborieuses,...
Blaise Compaoré, l'ex-président du Burkina Faso © AFP
Alors que l’armée burkinabée doit assurer la transition après la démission du président Blaise Compaoré, ce dernier s’est refugié...

Pages