Afrique

Cameroun : le ramassage des ordures reprend peu à peu

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Dans les rues de Yaoundé, il y a encore des amoncellements d'ordures. Mais la société de ramassage reprend du service peu à peu, l'état lui a enfin versé la moitié de la dette cumulée. Reportage. 

dans

Globalement, il y a du mieux... mais certains quartiers de Yaoundé sont encore envahis par les ordures.
Une insalubrité que les riverains ont de plus en plus de mal à supporter. Ils ne comprennent pas que des solutions ne soient pas apportées.... 

Rodrigue Ntanke, un riverain en colère accuse l'état de ne pas faire le nécessaire pour contrôler le ramassage sur le terrain. Il se plaint aussi qu'il n'y ai pas assez de bacs pour déposer les ordures.

Cela fait des mois que la crise dure. 
La société de collecte, Hysacam, cumule un manque à gagner de 13 milliards de Francs CFA. Sans ressource, l'entreprise ne peut plus assurer le service minimum.
Mais l'état vient enfin d'apurer une partie de sa dette, 6 milliards de francs CFA. 

La société a ainsi pu reprendre du service.... et compte bien mettre les bouchées doubles dans les mois à venir.

Claude Ebouté Mbappé, directeur de l'Agence Hysacam de Yaoundé, promet que 211 camions vont être commandés pour aider à nettoyer la ville de ses ordures. Il se dit prêt à relever le défi : faire de Yaoundé une ville propre.


A Yaoundé, les ordures atteignent 1310 tonnes par jour... le gouvernement a du mal à faire face à ce problème. Et aujourd'hui, seul 60% des déchets peuvent être ramassés. 

Georges Mahou Ngimbous, chef de service environnement et Hygiène de la Communauté urbaine de Yaoundé, annonce que l'état veut ouvrir le service de ramassage à la concurrence. Il espère ainsi créer une émulation.

La concurrence sera-t-elle la solution ? La dette n'a été réglée qu'à moitié.... Et des solutions pérennes doivent être trouvées... en particulier sur le nombre de bacs disponibles et leur emplacement, loin des lieux d'habitations et de restaurations.