Afrique

CAN-2019: en Tunisie, l'attaque revit

Le milieu de la Tunisie Youssef Msakni (c) exulte après avoir inscrit un but contre Madagascar en quarts de la CAN-2019, le 11 juillet 2019 au Caire
Le milieu de la Tunisie Youssef Msakni (c) exulte après avoir inscrit un but contre Madagascar en quarts de la CAN-2019, le 11 juillet 2019 au Caire
afp.com - JAVIER SORIANO
L'attaquant de la Tunisie Taha Yassine Khenissi buteur contre le Ghana lors de la CAN-2019, le 8 juillet 2019 à Ismaïlia
L'attaquant de la Tunisie Taha Yassine Khenissi buteur contre le Ghana lors de la CAN-2019, le 8 juillet 2019 à Ismaïlia
afp.com - Giuseppe CACACE

Jusque-là moribonde, l'attaque de la Tunisie s'est reprise au moment où ça comptait dans la CAN. Le quart contre Madagascar (3-0) a mis en lumière trois de ses acteurs: Youssef Msakni, Wahbi Khazri et Taha Yassine Khenissi, attendus face au Sénégal dimanche en demies.

. Msakni, le capitaine

Il a longtemps incarné cette Tunisie talentueuse mais toujours malheureuse en quarts. Le capitaine Youssef Msakni, 28 ans, a rompu le sort en marquant face aux Malgaches. Après trois échecs en cinq participations, il verra enfin le dernier carré.

Son but est d'autant plus symbolique qu'il avait raté le Mondial-2018 en raison d'une rupture aux ligaments croisés d'un genou.

Le joueur d'Al-Duhail, au Qatar, tient sa chance d'exposer au plus haut niveau sa créativité et sa grande technique.

"Il a un talent au-dessus de la moyenne. Il a cette capacité, sur des gestes, des prises de balle, à éclairer le jeu. C'est le type de joueur qui, à tout moment, peut vous sortir une action décisive", le décrit son sélectionneur Alain Giresse.

. Khazri, l'omniprésent

Wahbi Khazri est arrivé en Egypte sur la lancée de sa saison la plus prolifique en Ligue 1 avec Saint-Etienne (13 buts). Sa bonne forme a maintenu en vie les Aigles de Carthage dans la compétition: il marque sur coup franc contre le Mali (1-1) lors du choc de la poule, avant d'être tranchant, en sortie de banc, contre le Ghana en 8es (1-1 a.p., 5-4 aux t.a.b.).

Il distribue également une passe décisive contre Madagascar en quarts.

Pour sa quatrième CAN, le Corse de naissance (28 ans) confirme son statut de leader de sa sélection, renforcé par son Mondial réussi avec deux buts et deux "assists". Son efficacité sur coup de pied arrêté est l'une des armes des Tunisiens qui rêvent de remporter leur seconde CAN.

"C'est un joueur de foot qui aime bien le +toque+ (jeu de passes courtes et rapides)", pour son coéquipier Naïm Sliti.

. Khenissi, le local

Alors que Giresse préfère le 4-3-3, il doit lutter face à Sliti, Bassem Srarfi et Anice Badri pour être titulaire mais c'est bien Taha Yassine Khenissi qui a été choisi, dans l'axe, lors des 8e et quart victorieux.

Le joueur de l'ES Tunis, 27 ans, a marqué face au Ghana un but précieux qui a relancé les Aigles de Carthage après une phase de poules décevante.

Blessé pour la Coupe du monde, le natif de Zarzis a terminé meilleur buteur du Championnat tunisien lors de deux des trois dernières années, au sein de l'équipe qui a réalise le triplé avec lui.