Afrique

CAN 2019 : le Nigeria remporte la petite finale !

La sélection nigérianne remporte la petite finale de cette 32ème édition de la Coupe d'Afrique des nations.  
La sélection nigérianne remporte la petite finale de cette 32ème édition de la Coupe d'Afrique des nations.  
©AP Photo/Hassan Ammar

Eliminés respectivement par le Sénégal et l’Algérie lors des demi-finales, la Tunisie et le Nigeria se sont affrontés ce mercredi au stade de l’Académie militaire du Caire, en Egypte, pour la troisième place de la compétition. Une rencontre remportée par le Nigeria, un but à zéro. Une petite finale au propre comme au figuré, tant les deux équipes ont livré un match qui manquait de rythme et d’intensité. 

Dès les premières secondes du match, ce sont les Nigérians qui se montrent les plus dangereux. Une domination qui se conclue par un but à la deuxième minute. Jamilu Collins déborde sur son côté gauche et place un centre fort dans la surface. Le ballon est mal repoussé par le gardien tunisien, Moez Ben Cherifia, puis il ricoche sur son coéquipier, Yassine Meriah, avant d’atterrir dans les pieds du Nigérian, Odion Ighalo qui n’a eu qu’à le pousser dans les buts vides.

La domination nigérianne

Les Super Eagles prennent l’avantage au score, mais aussi le contrôle du match. Grâce à un très gros pressing, ils obtiennent un coup franc à vingt mètres des buts tunisiens à la douzième minute, sans parvenir à concrétiser cette belle occasion. Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour voir les Aigles de Carthage sortir quelque peu la tête de l’eau. A la suite d’un très beau mouvement collectif sur le côté gauche, Oussama Hadadi trouve son coéquipier, Anice Badri, qui passe ensuite le ballon à son capitaine Wahbi Khazri.

L'attaquant nigérian Odin Ighalo célèbre son but avec ses coéquipiers. 
L'attaquant nigérian Odin Ighalo célèbre son but avec ses coéquipiers. 
©AP Photo/Hassan Ammar

Ce dernier décale sur Ferjani Sassi dont la frappe frôle les buts du gardien nigérian, Francis Uzoho. La domination des Super Eagles se poursuit malgré tout. Et à la 32ème minute, l’attaquant nigérian, Ahmed Musa, pique dans la surface adverse et se retrouve dans le dos de la défense tunisienne. Malheureusement, son centre en retrait est détourné en corner par le gardien des Aigles de Carthage Moez Ben Cherifia.

Quatre minutes plus tard, à l’entrée de la surface tunisienne, le défenseur Yassine Meriah réussit  à contrer une belle frappe du milieu de terrain nigérian Alex Iwobi. La rencontre perd un peu en intensité et les deux équipes multiplient les fautes. A la 39ème minute, le Tunisien Yassine Khenissi reste au sol après un contact appuyé avec un défenseur nigérian.

Le capitaine tunisien Wahbi Khazri à la lute avec le Nigérian Ahmed Musa. 
Le capitaine tunisien Wahbi Khazri à la lute avec le Nigérian Ahmed Musa. 
©AP Photo/Hassan Ammar

Progressivement, la Tunisie remet le pied sur le ballon et joue de plus en plus dans le camp nigérian. Cependant, ces attaques ne sont pas assez tranchantes pour mettre en danger les Super Eagles. Après une petite minute de temps additionnel, l’arbitre marocain, Gehad Grisha renvoie les deux équipes dans les vestiaires. Fin de la première mi-temps.

La Tunisie joue plus haut

A la reprise, la Tunisie semble être revenue avec de meilleures intentions. A la 48ème minute, Wahbi Khazri sert parfaitement son coéquipier Firas Chaouat ; celui-ci se retrouve dans une position idéale, malheureusement, il ne parvient pas à cadrer sa frappe du pied gauche.

Le Nigérian Wilfred Ndidi suivi de près par Tunisien Firas Chaouat. 
Le Nigérian Wilfred Ndidi suivi de près par Tunisien Firas Chaouat. 
©AP Photo/Hassan Ammar

En ce début de seconde période, les Aigles de Carthage jouent beaucoup plus haut, obligeant leurs adversaires à se regrouper en défense. Malgré de nombreuses erreurs techniques, le match s’emballe quelque peu. Et à la 56ème minute, les Tunisiens obtiennent un coup franc très intéressant, à trente mètres environ des buts adverses. Wahbi Khazri se charge de le tirer, mais le ballon est repoussé par le mur nigérian.

Peu avant l’heure de jeu, Alain Giresse, l’entraîneur des Aigles de Carthage, effectue un deuxième changement pour son équipe. Et c’est Anice Badri qui laisse sa place à Naïm Sliti pour la dernière demi-heure de cette petite finale. A la 63ème minute, Samuel Chukwueze est oublié par la défense tunisienne à l’entrée de la surface. Il décoche alors une frappe puissante, qui oblige Ben Cherifia à faire une parade pour dévier ce ballon hors de ses buts.

Le Nigeria défend son avantage

Deux minutes plus tard, c’est encore Samuel Chukwueze qui se projette dans la surface tunisienne. Il tente ensuite une frappe croisée qui passe à côté des buts de la Tunisie. A la 73ème minute, le capitaine tunisien Wahbi Khazri est une fois de plus à l'abordage. Sur un long ballon de son coéquipier Ferjani Sassi, il parvient à contrôler le ballon dans la surface, avant d’être bousculé par le Nigerian Jamilu Collins. Mais l’arbitre intervient pour une position de hors-jeu du Tunisien.

Le Nigérian Samuel Chukwueze bute sur le gardien de but tunisien Moez Ben Cherifia.  
Le Nigérian Samuel Chukwueze bute sur le gardien de but tunisien Moez Ben Cherifia.  
©AP Photo/Hassan Ammar

La Tunisie essaie de faire le jeu, face à une équipe du Nigéria qui ne prend plus de risques. Les Super Eagles laissent le ballon aux Aigles de Carthage et ne procèdent plus qu’à des contre-attaques qui ne prennent pas en défaut la défense adverse. A la 81ème minute, c’est encore Wahbi Khazri qui élimine deux défenseurs nigérians, avant de centrer dans la surface où, malheureusement, il n’y avait aucun de ses coéquipiers.

Tandis que la Tunisie pousse afin de revenir au score, les Nigérians se contentent de bien défendre. A la 88ème minute, Naïm Sliti tire parfaitement un corner repris de la tête par Ellyes Skhiri. Mais ce dernier commet une faute qui n’échappe pas à la vigilance de l’arbitre marocain Gehad Grisha. Après cinq minutes de temps additionnel qui ne donneront rien, celui-ci siffle la fin du match. Le Nigeria remporte ce match et se hisse à la troisième place de la compétition.