CAN 2023 : qui sont les favoris ?

Qui remportera la CAN 2023 ? Les Éléphants de Côte d’Ivoire,  les Lions de la Téranga sénégalais, les Lions de l’Atlas marocains, les Fennecs d’Algérie, les Pharaons d’Égypte partent favoris.

Image
Sadio mané

Sadio Mané lors du match contre le Brésil à Lisbonne le 20 juin 2023 après avoir marqué le quatrième but de son équipe. Les Lions de la Terenga restent favoris de la compétition.

AP Photo/Armando Franca
Partager3 minutes de lecture

Le Maroc, demi-finaliste de la dernière Coupe du monde

Premier demi-finaliste du continent africain en Coupe du monde, le Maroc ne vient pour rien d'autre que la gagne. Juste après son exploit au Qatar, Walid Regragui avait même annoncé qu'il quitterait son poste de sélectionneur s'il ne gagnait pas la CAN, estimant nécessaire cette pression pour progresser.

Il a tempéré depuis son propos pour dire qu'il ne démissionnerait que s'il ne retrouve pas le dernier carré.

Mais avec une équipe quatrième du Mondial, intacte voire même renforcée, le Maroc a les armes pour décrocher -enfin une deuxième étoile, près d'un demi-siècle après sa seule CAN remportée en 1976.

La force de la sélection marocaine repose sur la qualité technique des joueurs. Une qualité incarnée par le milieu offensif Hakim Ziyech et le latéral Achraf Hakimi. Les Lions de l'Atlas pourront compter sur leur gardien Yassine Bounou et leur solidité défensive. 

Achraf Hakimi

Achraf Hakimi face au joueur croate Mislav Orsic lors du match pour la troisième place lors de la Coupe du monde au Qatar le 17 décembre 2022. 

AP Photo/Andre Penner

Le Sénégal, tenant du titre

Les Sénégalais, eux, ont fini par décrocher leur première il y a deux ans, après une très longue attente et deux finales perdues (2002 et 2019). Depuis qu'ils ont ouvert le compteur, ils ne s'arrêtent plus de gagner. Ils sont allés à la Coupe du monde (8e de finalistes) et ont aussi gagné le CHAN, réservé aux joueurs locaux, et la CAN Espoirs.

Champions toutes catégories, les Lions comptent sur la même ossature: Édouard Mendy, Kalidou Koulibaly et Sadio Mané. Ils pourront également compter sur l'arrivée de jeunes joueurs talentueux dans le grand bain de la compétition continentale.

Lamine Camara, 20 ans, a été élu meilleur jeune joueur africain par la CAF. Le milieu de terrain offensif du FC Metz est devenu en quelques matchs une des figures des terrains de la Ligue 1 en France. Lamine Camara est capable grace à une très bonne technique d'organiser le jeu de son équipe par de longues passes. Il possède une très bonne frappe. Il a été élu meilleur jeune par la CAF.

Mais le challenge s'avère ardu. Depuis que la CAN existe ( fondée en 1957), seules trois équipes ont réussi à conserver leur titre. Ce fut le cas de l’Égypte en 1957 et 1959 et lors de son triplé historique en 2006-2008-2010. Le Ghana a été titré 1963 et 1965 et le Cameroun en 2000 et 2002.

Lire : CAN 2023, le calendrier, les résultats, les classements

Edouard Mendy

Le gardien de la sélection Édouard Mendy a quitté Chelsea pour le club saoudien Al-Ahli FC. La sélection espère que le gardien sénégalais aura retrouvé son meilleur niveau.

AP Photo/Darko Vojinovic

La Côte d'Ivoire joue à domicile

La troisième étiquette de favori est dans le dos des Éléphants, même si l'hôte n'a plus remporté la CAN depuis l'Égypte en 2006.

En plus de le ferveur du public, la Côte d'Ivoire peut compter sur une belle équipe, avec des cadors comme Seko Fofana, Franck Kessié et Sébastien Haller. Le sélectionneur français Jean-Louis Gasset, 70 ans, dispute sa première Coupe d'Afrique et il devra de mettre tout cela en musique. Il estime que les Éléphants sont des outisders dans cette compétition.

"Les favoris on les connaît, le tenant du titre (le Sénégal) et le demi-finaliste de la Coupe du monde (le Maroc), nous on fait notre petit bout de chemin. Il y a 20 mois que je suis sélectionneur, on a essayé de faire au mieux, aujourd'hui je pense qu'on est prêt", déclarait Jean-Louis Gasset à l'AFP. Les Éléphants ont remporté leur premier match de la compétition face à la Guinée-Bissau 2 à 0.

Sébastien Haller

Sebastien Haler, ici avec le Borussia Dortmund, est l'attaquant de pointe de la Côte d'Ivoire.

AP Photo/Martin Meissner

L’Égypte compte sur Mohamed Salah

L'Égypte est la détentrice du record de victoire à la CAN (sept). Elle a été finaliste malheureuse il y a deux ans et en 2017, rêve de revanche. Mohamed Salah, dont le palmarès est aussi vierge en équipe nationale qu'il est foisonnant avec Liverpool, plus que tout autre. Le joueur africain de l'année en 2017 et 2018 a perdu deux finales de CAN (2017 et 2022), un barrage du Mondial-2022 et a joué blessé sa seule Coupe du monde, en 2018.

La dernière victoire des Égyptiens à la CAN remonte à 2010 en Angola.

Le football égyptien enthousiasme rarement les amateurs du beau jeu. Solide défensivement les Pharaons compte souvent sur un exploit individuel pour faire remporter a rencontre. Ils compteront sur Mohamed Salah, l'un des meilleurs attaquants de la planète capable à lui tout seul de faire basculer un match.

Cette fois sera peut-être la bonne pour l'idole des "Pharaons", qui a déjà disputé 17 matches de Coupe d'Afrique (6 buts). "Nous jouerons chaque match comme une finale", promet Mohamed Salah.

Mohamed Salah

Mohamed Salah, ici au Cameroun lors d'un match contre le Maroc le 30 janvier 2022, espère enfin gagner un trophée avec la sélection égyptienne.

AP Photo/ Sunday Alamba

L'Algérie, revancharde

Djamel Belmadi, champion d'Afrique avec les "verts" en 2019, rebâtit, autour de Riyad Mahrez. L’Algérie de Djamel Belmadi a une identité de jeu, celle d'un football spectaculaire portée vers l'avant avec des individualités fortes techniquement. Mais depuis quelques mois les Fennec font moins peur. La sélection algérienne a été éliminée au premier tour de l'édition de la CAN 2022 et n'a pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde au Qatar. Au classement FIFA l'Algérie, 30ème, est derrière le Maroc, à la 13ème place, et le Sénégal classé 20ème.

Lire : CAN 2023, qui sont les jeunes joueurs à suivre ?

Mais une nouvelle génération de joueurs a intégré la sélection nationale. Nombre d'entre eux ont été formé en France. C'est notamment le cas de Farès Chaïbi né à Bron dans la banlieue de Lyon et formé au Toulouse football club. Le milieu offensif de l'Eintracht Francfort est devenu un des joueurs prometteurs de la bundesliga. D'autres jeunes joueurs franco-algériens talentueux comme le joueur de Rennes Amine Gouiri ou l'ancien lyonnais Houssem Aouar font parti de Fennecs.  L'Algérie reste une valeur sure du football africain et voudra revancharde retrouver son rang lors de cette CAN.

Riyad Mahrez

Riyad Mahrez, lors de la CAN 2022 au Cameroun contre la Sierra Leone, restera le leader technique de la sélection nationale d'Algérie.

AP Photo/Sunday Alamba)