Afrique

Centrafrique : au moins trente morts dans des affrontements à Bangui

Chargement du lecteur...

Au moins trente personnes ont été tuées dans le quartier musulman PK5 de Bangui lors d'affrontements entre miliciens et commerçants, mercredi 25 décembre au soir.

Des combats entre miliciens et commerçants ont éclaté mercredi soir et se poursuivaient jeudi dans le quartier majoritairement musulman PK5 de Bangui.

Au moins trente personnes ont été tuées, selon deux sources sécuritaires et Awad Al Karim, l'imam de la mosquée Ali Babolo. Cette figure du quartier PK5 précise cependant à nos confrères de l'AFP que "seize corps ont été apportés à la mosquée".

Ce quartier musulman échappe au contrôle des autorités centrafricaines et des forces de l'ONU. 

Le PK5 (le Point Kilomètre 5), a été au coeur du conflit meurtrier de 2013 en Centrafrique. La population à forte majorité musulmane a été accusée d’avoir été un soutien actif de la Séléka, le mouvement armé qui avait alors pris le contrôle de Bangui. Pour faire face aux représailles, des groupes d’autodéfense se sont créés dans le quartier progressivement délaissé par l’Etat.

En juin, des groupes se sont encore affrontés, faisant quatre morts et de nombreux blessés. Mais les incidents se faisaient de plus en plus rares. Depuis quelques mois, les marchandises s’étalaient à nouveau dans le marché central, poumon économique de la capitale centreafricaine.