Cinq choses à connaître sur la République démocratique du Congo

La République démocratique du Congo (RDC, ex-Zaïre), où des élections générales sont prévues le 20 décembre, est un immense pays à l'histoire politique mouvementée. Il est en proie aux violences armées dans sa partie orientale.

Image
Kinshassa Rue

Images du tarfic routier dans les rues de Kinshasa ce 3 février 2023. Kinshasa est la première ville francophone au monde.

AP Photo/Gregorio Borgia
Partager2 minutes de lecture

 État continent

Avec plus de 2,34 millions de km2, la RDC est grande comme 80 fois la Belgique, l'ancienne puissance coloniale. C'est le 2e plus vaste pays d'Afrique après l'Algérie et, avec ses quelque 100 millions d'habitants, le 4e Etat africain le plus peuplé après le Nigeria, l’Éthiopie et l’Égypte.

C'est aussi l'un des pays les plus multiethniques et multilingues d'Afrique, avec environ 250 ethnies répertoriées, essentiellement bantoues.

La RDC a le français pour langue officielle mais aussi quatre langues nationales (kikongo, lingala, tshiluba, swahili) et environ 200 langues locales. "L'intégrité territoriale" résiste néanmoins, malgré une brève aventure séparatiste du riche Katanga dans les années 60 et des troubles dans l'est du pays.

Riche et pauvre

La RDC est décrite comme un "scandale géologique", tant son sous-sol regorge de richesses (cuivre, cobalt, or, diamants, uranium, coltan, étain...). La RDC a aussi un potentiel hydroélectrique énorme, au premier rang des pays africains, et dispose de 80 millions d'hectares de terres arables.

Pourtant, pour diverses raisons, entre conflits et mauvaise gestion, les deux tiers de ses habitants vivent avec moins de 2,15 dollars par jour, niveau fixé comme seuil international de pauvreté, selon la Banque mondiale.

Politique agitée

La RDC a un passé politique très agité, avec deux renversements du pouvoir par la force (1965 et 1997) et deux assassinats de dirigeants, Patrice Lumumba en 1961 et Laurent-Désiré Kabila en 2001, sur fond de conflits armés.

Les élections en RDC ont souvent été marquées par des contestations violentes.

Après 18 ans au pouvoir de Joseph Kabila, qui avait succédé en 2001 à son père assassiné, celles de décembre 2018, dont Félix Tshisekedi a été déclaré vainqueur, ont marqué la première alternance politique pacifique dans le pays, bien que leurs résultats aient été très contestés.

Le pays compte 910 partis politiques, selon le ministère de l'Intérieur.

Vingt-six candidatures ont été enregistrées pour la présidentielle, élection à un seul tour couplée aux élections législatives, provinciales et municipales, organisées le même jour.

 Guerres et conflits

Le pays a connu deux guerres dans son histoire récente: la première, en 1996-1997, a abouti au renversement du dictateur Mobutu Sese Seko, la seconde, entre 1998 et 2003, a impliqué neuf pays africains, une trentaine de groupes armés et failli provoquer l'implosion du pays.

La situation s'est stabilisée depuis dans la plus grande partie du territoire, mais les provinces de l'Est, frontalières de l'Ouganda, du Rwanda et du Burundi, restent en proie depuis près de 30 ans aux violences de nombreux groupes armés, sur fond de bataille pour le contrôle des richesses entre communautés et pays voisins.

CARTE RDC

Débrouille, rumba et sape

Pour affronter les difficultés de la vie, les Congolais ont développé un solide sens de l'humour et de la débrouillardise, avec par exemple l'ajout d'un article imaginaire à leur Constitution, "l'article 15", qui dit en substance "Débrouillez-vous!".

La musique est également omniprésente, en particulier la rumba congolaise, inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité en décembre 2021. Le goût du paraître et de l'habillement savamment étudié a donné naissance à la "Sape", pour "Société des ambianceurs et personnes élégantes".